Librairie

Cultura vise au centre

Le nouveau Cultura de Brive-la-Gaillarde. - Photo © CULTURA

Cultura vise au centre

En reprenant à Brive-la-Gaillarde les locaux de l’ex-librairie Les 3 Epis, l’enseigne jusqu’ici implantée en périphérie teste son premier magasin de centre-ville avec un concept revisité.

J’achète l’article 1.50 €

Par Clarisse Normand,
Créé le 01.04.2016 à 00h00,
Mis à jour le 01.04.2016 à 09h29

Le 6 avril, Cultura doit ouvrir, à Brive-la-Gaillarde (Corrèze), son premier magasin de centre-ville. L’enseigne de distribution de produits culturels, spécialiste des implantations en périphérie, a repris, dans le cadre d’une liquidation judiciaire, un local de 1 100 m2 en plein cœur de ville, face à la grande place du marché. Elle succède à la librairie historique Les 3 Epis qui s’y était installée en 2001, sous la houlette de la famille Gazeau, avant d’atterrir dans le giron de Chapitre, puis, en 2014, de Patrick Hourquebie, qui l’a conduite à la fermeture quelques mois plus tard.

Faire un test

"L’ouverture de ce 68e magasin était une opportunité, explique Jean-Luc Treutenaère, directeur des relations extérieures de Cultura. La mairie est venue nous chercher et les indicateurs étaient au vert : bel emplacement, beau local, même s’il y avait d’importants travaux à prévoir, situation concurrentielle intéressante… En plus, nous connaissons bien le propriétaire des lieux, Yannick Gazeau, ex-salarié du Cultura ouvert en 2001 en périphérie de Brive." Mais, derrière ces arguments, Jean-Luc Treutenaère reconnaît que "l’enseigne avait aussi envie de faire un test en centre-ville. Notre vocation étant de faciliter l’accès à la culture, il y a peut-être des choses à faire dans les villes où il n’y a plus rien."

Convaincue que les commerces de périphérie et de centre-ville sont davantage complémentaires que concurrents, Cultura n’en joue pas moins la carte de la différence pour son nouveau magasin. Une façon de minimiser les risques de concurrence avec son point de vente de la zone industrielle du Mazaud. "Ici, ni CD, ni DVD, ni gaming, annonce Fabrice Lesade, libraire de formation et responsable des ouvertures chez Cultura, nommé directeur du nouveau magasin pendant un an. Juste un peu de papeterie et de beaux-arts, à côté du livre qui représentera les deux tiers de l’offre contre un tiers habituellement. Il y aura environ 45 000 titres et 20 salariés, tous libraires, dont 3 ex-employés des 3 Epis et l’ex-gérante de Culture évasion qui vient de fermer."

Un café culturel

L’aménagement est également très différent. En s’installant dans un bâtiment historique, l’enseigne a dû faire avec l’architecture existante moins fonctionnelle que ses magasins cubiques habituels, mais offrant davantage de charme avec un grand escalier central en pierre et, au premier étage, des balcons dotés de belles balustrades en fer forgé. Elle a aussi revu son équipement : parquet clair, mobilier spécifique - le bleu ayant fait place au gris et au marron façon cuir -, bibliothèques à double rangées coulissantes "augmentant la capacité de rangement pour le fonds", précise Fabrice Lesade, qui reconnaît s’être inspiré de grandes librairies de province pour concevoir le magasin.

Autres innovations pour Cultura : l’interconnexion du lieu avec six bornes, dont une dédiée aux ebooks, et neuf tablettes permettant aux clients d’effectuer des recherches et des commandes sur l’ensemble de l’offre de l’enseigne. Mais aussi l’installation d’un coin café culturel. Situé au premier étage, "il permet aux gens de faire une pause, argumente Fabrice Lesade. Nous mettons à leur disposition des machines à café, des prises pour recharger leurs portables, un écran à partir duquel ils peuvent visualiser une émission littéraire de leur choix." In fine, avec les travaux de rénovation, "un million d’euros a été nécessaire pour aménager le magasin", annonce Jean-Luc Treutenaère. Forte de son nouveau concept, l’enseigne entend trouver rapidement sa place dans cette agglomération de 100 000 habitants qui, outre le Cultura de périphérie, ne compte plus qu’une seule librairie généraliste : La Baignoire d’Archimède (1), ouverte fin 2015 dans le même immeuble que Bulles de papier.

en chiffres

1 100 m2 de surface dont 800 m2 de librairie

20 salariés

45 000 références livres

(1) Voir LH 1059 du 23.10.2015, p.32.


Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités