Crocolivres reçoit une bourse de la Fondation Jean-Luc Lagardère | Livres Hebdo

Par Cécilia Lacour, le 02.02.2018 à 17h04 (mis à jour le 02.02.2018 à 18h00) Mécénat

Crocolivres reçoit une bourse de la Fondation Jean-Luc Lagardère

Deux auteurs ont également été primés par la Fondation pour écrire leur troisième roman.

La Fondation Jean-Luc Lagardère qui, depuis 1989, encourage le parcours de jeunes talents de moins de 30 ans en France et à l'international, a remis, mercredi 1er janvier, ses bourses 2017 à 16 jeunes créateurs de projets "audacieux et innovants", selon leur communiqué. Parmi eux, une libraire et deux auteurs ont été primés par l'organisme.

Bourse "Libraire"
 
Tiphaine Sadoun - Photo DR
Tiphaine Sadoun a reçu la bourse "Libraire", d'un montant de 30000 euros, pour poursuivre l'installation de Crocolivre, sa librairie jeunesse implantée à Enghien-les-Bains (Val-d'Oise). Après une campagne de financement participatif qui s'est soldé par un succès, la jeune libraire de 29 ans a officiellement repris les rênes de l'établissement – qui portait alors le nom de La Cigale et la Fourmi – en septembre dernier.
 
"On s'attendait à avoir des subventions pour nous aider mais nous n'avons rien eu. Avec mon mari, nous avons fait tous les travaux, avec notre propre apport", regrette Tiphaine Sadoun, qui a utilisé les recettes du financement participatif pour acquérir un logiciel de librairie et la formation qui va avec. Par conséquent, elle accueille cette aide comme une bouffée d'air frais.
 
Cet argent lui permet de débuter les travaux du sous-sol "qui sont encore à l'état de cave". Cet espace sera entièrement dédié aux ateliers et animations que proposera prochainement la libraire. "Un premier espace, La cave à histoire, accueillera les lectures et les spectacles. Et la seconde pièce sera réservée aux ateliers créatifs qui seront mis en place tous les mercredis", explique-t-elle.
 
Tiphaine Sadoun en a également profité pour embaucher une apprentie pour la seconder et va enfin refaire la devanture qui "porte encore le nom de La Cigale et La Fourmi" malgré son changement d'identité.
 
Bourses "Ecrivain"
 
Baptiste Rossi - Photo JEAN-FRANÇOIS PAGA
Baptiste Rossi a obtenu la bourse "Ecrivain", d'un montant de 25000 euros, pour rédiger son troisième roman autour de Roger Wybot et "l'affaire des fuites" en 1954, une manipulation politique fondée sur la trahison, l'espionnage et l'intoxication de plusieurs gouvernements français. Agé de 24 ans, Baptiste Rossi a déjà publié chez Grasset La vraie vie de Kevin (2014) et Le roi du sud (2017). "Comment un écrivain aussi jeune peut-il posséder une telle maîtrise à la fois narrative et stylistique, ainsi qu’une véritable gourmandise pour le roman, le tout saupoudré d’un humour caustique ?", louait Jean-Claude Perrier dans son avant-critique du Roi du sud, publié dans Livres Hebdo n°1114 du 27 janvier 2017.
 
Un prix spécial de la bourse "Ecrivain", de 5000 euros, a également été remis à Nina Leger pour écrire son troisième roman, Antipolis, qui se déroulera dans la ville nouvelle de Sophia-Antipolis dans les Alpes-Maritimes. La jeune femme est l'auteure d'Histoire naturelle (Lattès, 2014) et de Mise en pièces (Gallimard, 2017) qui a reçu le prix Anaïs Nin et le prix littéraire de la Vocation.
close

S’abonner à #La Lettre