Clarence Boulay, "Tristan" chez Sabine Wespieser | Livres Hebdo

Par Léopoldine Leblanc, le 23.12.2017 à 10h00 Un premier roman par jour

Clarence Boulay, "Tristan" chez Sabine Wespieser

Clarence Boulay - Photo DR/SABINE WESPIESER

Durant les fêtes, Livres Hebdo présente chaque jour un premier roman de la rentrée littéraire d'hiver. Pour continuer la série, Tristan, de Clarence Boulay, à paraître le 4 janvier chez Sabine Wespieser.

"J’aurais voulu une autre histoire. Une histoire dans laquelle je n’apparaîtrais pas." Sur ces mots s’ouvre le premier roman de Clarence Boulay, intitulé Tristan, du nom de l’île de Tristan da Cunha où son héroïne choisit de s’exiler pour un temps.

Depuis Le Cap, la jeune femme embarque à bord d’un des rares langoustiers à faire le voyage pour cette île perdue. Elle prend place dans une nouvelle communauté loin du monde extérieur et décide, après le naufrage d’un cargo, de rejoindre les sauveteurs des manchots mazoutés de l’archipel. Naîtra une histoire d’amour hors du monde avec l’un des membres de l’équipe.
 
Née en 1984, Clarence Boulay est plasticienne et scénographe, diplômée de l’Ecole des beaux-arts et de l’Ecole nationale supérieure des arts décoratifs de Paris. Elle poursuit une réflexion sur le vide comme tension créatrice en tant que doctorante à l’Ecole des hautes études en sciences sociales. En 2011, elle a passé huit mois sur l’île de Tristan da Cunha dans l’Atlantique sud. L’expérience de l’insularité lui a inspiré ce "roman inaugural, éclatant de beauté, où elle est déjà au plus près de sa vérité d’écrivaine", écrit Olivier Mony dans son avant-critique pour Livres Hebdo.
close

S’abonner à #La Lettre