Alain-Fournier

Cinq ouvrages célèbrent le centenaire du Grand Meaulnes

Alain-Fournier - Photo © FAMILLE RIVIÈRE

Cinq ouvrages célèbrent le centenaire du Grand Meaulnes

L'unique roman d'Alain-Fournier a été publié le 6 novembre 1913, un centenaire célébré dans les médiathèques et les librairies.

J’achète l’article 1.50 €

Par Anne-Laure Walter,
Créé le 05.11.2013 à 15h59,
Mis à jour le 05.11.2013 à 22h52

Il y a cent ans paraissait l'unique roman d'Alain-Fournier, Le Grand Meaulnes, publié en feuilleton de juillet à octobre 1913 dans La Nouvelle revue française, et sous forme de livre chez Emile-Paul frères, le 6 novembre comme l'explique l'Association des amis de Jacques Rivière et d'Alain-Fournier qui coordonne les manifestations autour de ce centenaire.

Plusieurs expositions ont été programmées tout au long de l'année dans les médiathèques du Cher, la région de l'auteur mort au combat en septembre 1914 à 27 ans et un colloque universitaire croisant les œuvres d'Alain-Fournier et de Marcel Proust, pour les centenaires de la parution de Du côté de chez Swann et du Grand Meaulnes, se tiendra du 14 au 16 novembre à Illiers Combray (28) sous le titre «1913: la transgression des genres».

Depuis le début d'année, les librairies ont accueilli plusieurs nouveautés rendant hommage à ce court roman à commencer par des rééditions illustrées du texte comme celle chez Gründ en avril accompagnés des dessins de Dorothée Duntze ou le reprise le 24 octobre dernier aux forges de Vulcain de la version illustrée parue pour la première fois en 1942 avec les images d'André Dignimont.

Le 14 novembre prochain, Bleu autour lancera une réédition illustrée avec des œuvres de Claire Forgeot et assortie d'éclairages inédits d'écrivains, historiens et journalistes. Jalonnés de photographies, l'ouvrage s'organise en trois parties proposant une préface que signe Pierre Bergounioux, le texte puis un long appareil critique.

Par ailleurs, deux biographies arrivent en librairie. Aux éditions du Moment, l'écrivain et conférencier Emmanuel Le Bret signe sa troisième biographie Alain-Fournier: Le grand Meaulnes ou l'impossible amour et a étudié la correspondance qu’Alain-Fournier adressa à ses proches, redessinant le portrait d’un homme qui voyait en toutes choses «leur secrète beauté». Alain-Fournier fut hanté par Yvonne de Quiévrecourt qu’il rencontra à dix-huit ans et qu’il ne cessa d’aimer même si elle en épousa un autre. Elle fut sa source d'inspiration profonde et est au cœur de la biographie de Jean-Christian Petitfils, Le frémissement de la grâce, programmé le 13 novembre au Livre de poche.

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités