Pour L'Art en bulles, spécialisée BD à Nantes, le coup est dur. Les 500 euros volés durant le dernier week-end de février, correspondant à la recette du samedi, représente un préjudice “énorme”, précise Laura Lacoste, la co-fondatrice de la librairie. D'autant que l'assurance ne rembourse pas le dommage, la caisse n'ayant pas été fracturée.

Les voleurs ont également pris 150 euros en chèques Lire. En revanche, ils ont délaissé livres et bandes dessinées. “Mais nous ne pouvons pas nous permettre de perdre une telle somme alors que nous traversons un passage délicat financièrement”, soupire Laura Lacoste.

Pour soutenir L'Art en bulles, ouverte le 24 août 2010 sur 40 m2 rue Jean-Jacques Rousseau et axée sur la bande dessinée indépendante et les comics, une dessinatrice, Louna, a rapporté les faits sur son blog. Ce qui a notamment permis aux libraires de recevoir le soutien de certains clients, venus acheter dans la librairie.

Le week-end précédent, la librairie Magellan & Cie, rue Ramey à Paris (18e), a connu les mêmes méfaits : volet roulant et portes fracturés, trois ordinateurs envolés et le fond de caisse, 150 euros, disparu. Là encore, les ouvrages en stock n'ont pas été touchés.

“Le préjudice économique est relatif, tempère Marc Wiltz, mais c'est surtout une perte en temps et en énergie considérable. Mes dernières sauvegardes dataient de janvier, j'ai perdu un mois entier de travail.” Les ordinateurs du libraire-éditeur, spécialisé dans les livres de voyage, contenaient en effet deux textes prêts à paraître pour le Salon du livre, qu'il a dû retravailler en catastrophe d'après des versions précédentes.

Enfin, la semaine dernière, dans la nuit du mercredi 2 au jeudi 3 mars, le magasin de la SFL (Sociéte française du Livre, propriété de la Fnac) rue Danton, à Paris (6e), a également été visité. Les cambrioleurs se sont emparé du seul fonds de caisse, qui ne renfermait qu'“une somme insignifiante”, indique Marie-Séverine Micalleff, la directrice générale.
09.03 2011

Auteur cité

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités