Economie

Bernard Arnault consolide ses positions dans le groupe Lagardère

Bernard Arnault

Bernard Arnault consolide ses positions dans le groupe Lagardère

Comme prévu, le patron de LVMH a confirmé son partenariat avec Arnaud Lagardère en prenant 27% du capital de sa holding. Mais il a aussi décidé d'acquérir 5% du capital du groupe Lagardère, propriétaire d'Hachette.

J’achète l’article 1.50 €

Par Vincy Thomas,
Créé le 25.09.2020 à 08h38,
Mis à jour le 25.09.2020 à 09h00

Les familles Arnault et Lagardère ont annoncé dans la soirée du 24 septembre la finalisation de leur partenariat annoncé le 25 mai 2020. "A l’issue des opérations intervenues ce jour, Groupe Arnault détient, à travers sa filiale Financière Agache, une participation représentant environ 27% du capital de la société Lagardère Capital & Management, renommée Lagardère Capital, laquelle détient 7,26 % du capital et 11% des droits de vote de Lagardère SCA et 99,88% de Arjil Commanditée - Arco, gérant commandité de Lagardère SCA" précise le communiqué.

Le Groupe Arnault a également acquis une participation directe dans Lagardère SCA et détient désormais plus de 5% de son capital. Les deux familles détiennent à ce jour 12,77% du capital et 15,19% des droits de vote de la société.

Cet investissement du Groupe Arnault n’entraine aucun changement de contrôle de Lagardère Capital et d’Arjil Commanditée - Arco et Arnaud Lagardère continue de détenir le contrôle de Lagardère Capital dont il demeure Président. Bernard Arnault rappelle dans le communiqué son "attachement à l’intégrité et au développement du Groupe autour de ses deux piliers Lagardère Publishing et Lagardère Travel Retail".

Le Qatar s'invite dans la bataille

Cette annonce intervient alors que Vivendi et Amber Capital, les deux premiers actionnaires du groupe Lagardère avec 43,5% du capital, demandent la nomination de quatre représentants au conseil de surveillance. Or, Arnaud Lagardère n'est disposé qu'à ne faire entrer une seule personne, l'administratrice proposée par Vivendi, Virginie Banet. Vivendi et Amber Capital ont saisi le Tribunal de commerce pour organiser une assemblée générale extraordinaire. Un nouveau rebondissement a eu lieu le 22 septembre avec l'actionnaire historique de la famille Lagardère, Qatar Investment Authority (13% du capital). Le fonds qatari a bousculé les alliances en apportant son soutien au groupe de Vincent Bolloré et au fonds britannique de Joseph Oughourlian, estimant "légitime que l’ensemble des actionnaires soient équitablement représentés".

"La gérance accueille favorablement la demande de représentation du QIA au "board". Elle sera étudiée par les organes compétents dans l’optique d’une présentation à la prochaine assemblée générale, au printemps [2021]. Nous avions accepté le principe de la cooptation de Mme Banet, et Vivendi a retiré sa candidature, préférant le contentieux" indique Arnaud Lagardère dans un message transmis au Monde.

Hachette au cœur de la bataille

Si Amber Capital essaie depuis plusieurs années de vouloir mettre fin au système de commandite qui gère le groupe Lagardère, la bataille capitalistique entre Vincent Bolloré et Bernard Arnault a des visées plus stratégiques : le premier, qui possède Editis, deuxième groupe éditorial français, et Canal + (avec qui le Qatar a des liens via BeIn Sports), pourrait vouloir mettre la main sur Hachette Livre et Europe 1 ; le second, patron de la multinationale LVMH, ne cache pas son intérêt pour Hachette, 6e groupe éditorial international, et pour le réseau de distribution dans les gares et les aéroports.

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités