Aurélie Filippetti quitte le gouvernement | Livres Hebdo

Par Julia Deck, avec AFP, le 25.08.2014 à 16h44 (mis à jour le 25.08.2014 à 17h00) - 2 commentaires Politique

Aurélie Filippetti quitte le gouvernement

Aurélie Filippetti, ministre de la Culture. - Photo OLIVIER DION

Quelques heures après que le président François Hollande a demandé à Manuel Valls de former un nouveau gouvernement, la ministre de la Culture renonce à faire partie de la future équipe.

Ministre de la Culture et de la Communication depuis le 16 mai 2012, Aurélie Filippetti a déclaré lundi 25 août qu’elle ne serait “pas candidate à un nouveau poste ministériel” dans la future équipe du Premier ministre Manuel Valls.

“Il y a un devoir de solidarité, mais il y a aussi un devoir de responsabilité vis-à-vis de ceux qui nous ont fait ce que nous sommes. Je choisis pour ma part la loyauté à mes idéaux”, écrit la ministre dans une lettre à François Hollande et Manuel Valls.

Au cours de ses deux années de mandat, Aurélie Filippetti aura notamment mis en place un plan d'aide à la librairie indépendante, comprenant un fonds d'avance de trésorerie et un dispositif d'aide à la transmission, l'extension du label Lir à 2 000 libraires et la création d'un poste de médiateur du livre aux compétences élargies, attribué à Laurence Engel, qui prend ses fonctions en cette rentrée 2014.

Aurélie Filippetti a également inscrit à son bilan la loi interdisant la gratuité des frais de port et le discount de 5 % pour le commerce de livres en ligne.

Dans un entretien accordé à Livres Hebdo le 17 janvier 2014, Aurélie Filippetti soulignait notamment que “la culture peut être un levier pour faire redémarrer la croissance. Les emplois dans ce secteur sont aussi très attractifs pour les jeunes, avec des perspectives de carrière, et ouverts à des gens d’horizons très différents. C’est une économie de prototypes, mais où tout est possible, et où la France montre son inventivité”.

La composition du nouveau gouvenement devrait être annoncée mardi 26 août.

Commentaire récent

“ Quelle indigence ce type de remarque torve et sans élégance pour celle qui c'est démenée pour les libraires et le monde du livre, sans peur et sans reproches tel un chevalier anti-apocalypse Amaz... ” le libraire masqué il y a 5 ans à 20 h 33
close

S’abonner à #La Lettre