Paris

La Mouette rieuse est le dernier-né de la famille des "oiseaux-livres" créés par Yannick Burtin. Aujourd’hui à la tête de quatre établissements parisiens (Le Merle moqueur, rue de Bagnolet et au Printemps Nation dans le 20e arrondissement, au Centquatre dans le 19e, ainsi que Le Gai Rossignol dans le 4e), ce libraire-entrepreneur en ouvre un cinquième, le 3 juin, rue Pavée dans le 4e, en plein cœur du Marais. Remplaçant un magasin Mona lisait, fermé depuis la liquidation de l’enseigne fin 2013, ce nouveau lieu s’étend sur près de 500 m2, répartis sur trois niveaux, et se positionne comme un concept store culturel au sein duquel "le livre aura une place centrale", assure Yannick Burtin. Tout en longueur, l’espace a été conçu comme un passage parisien couvert, ouvrant rue Pavée et débouchant sur le jardin des Rosiers. "Pour avoir cette ouverture vers l’extérieur, il a fallu abattre un mur", explique le libraire qui reconnaît l’importance du chantier et des investissements. Ces derniers, dont le montant n’a pas été communiqué, n’ont d’ailleurs pu être réalisés que grâce au soutien d’investisseurs privés.

Résultat, quand on entre par la rue Pavée, on traverse différents espaces thématiques qui amènent au café et à sa terrasse donnant sur les jardins. A l’intérieur du passage, on trouve, à l’entrée, d’un côté des boîtes de livres façon bouquiniste et de l’autre des mini-boutiques thématiques éphémères, louées à des marques ou à des éditeurs. "En fonction des thèmes que nous choisirons, ces boutiques seront régulièrement renouvelées", note Yannick Burtin. L’espace suivant, situé sous une haute verrière, a vocation à être dédié de façon permanente aux livres de Taschen et à d’autres beaux livres. Enfin, avant d’arriver au café, un autre espace est consacré à l’art de vivre et aux objets de décoration. Le premier étage accueillera, quant à lui, des livres neufs (en littérature, en jeunesse, etc.), et le second une galerie d’exposition.

"D’une librairie à l’autre, j’explore des voies différentes car les réalités économiques sont à chaque fois particulières. Ici, les investissements et les loyers sont très élevés, ce qui appelle un niveau de rentabilité important… et donc une offre qui ne se limite pas aux livres", observe Yannick Burtin. Employant 15 salariés, La Mouette rieuse ambitionne de réaliser d’ici à trois ans au moins 2 millions d’euros de chiffre d’affaires, qui s’ajouteront aux 4 millions déjà réalisés par les autres "oiseaux-livres".

Clarisse Normand






02.06 2017

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités