Anna Gavalda mène double vie au Top | Livres Hebdo

Par Claude Combet, le 19.03.2014 à 17h57 (mis à jour le 20.03.2014 à 10h55) Meilleures ventes

Anna Gavalda mène double vie au Top

Anna Gavalda - Photo © DR

La vie en mieux!, qui réunit deux “novellas”, rejoint le palmarès des meilleures ventes en 7e position.

Avec La vie en mieux!, Anna Gavalda fait une entrée fracassante en 7e position dans le Top 20 Ipsos/Livres Hebdo des meilleures ventes de livres, tous genres confondus, pour la semaine du 10 au 16 mars. Le Dilettante l’a tiré à 199999 exemplaires pour sa sortie le 12 mars et l’a mis en place à 120000.

La vie en mieux! réunit deux “novellas”, “deux histoires de jeunes gens qui préfèrent prendre le risque de se tromper de vie plutôt que de n’en vivre aucune”, celle de Mathilde, 24 ans, qui a abandonné ses études pour un boulot sans intérêt et vit en colocation avec deux autres filles; et celle de Yann, 26 ans, bardé de diplômes, qui n’a trouvé qu’un emploi alimentaire. Ils ont en commun de vivre un événement insolite qui va les amener à changer de vie.

Parallèlement Les morts seraient moins tristes s’ils savaient qu’ils pourront encore se tenir les côtes en regardant les vivants de Philippe Bouvard (Flammarion) fait son entrée au palmarès en 16e position. Tiré au départ à 30000 exemplaires, il a été réimprimé plusieurs fois, marchant dans les pas du précédent, Je crois me souvenir…, qui s’est vendu à 60000 exemplaires.

Trois poches rejoignent aussi le Top. Avec un tirage de 300000 exemplaires, Complètement cramé!, de Gilles Legardinier, publié le 13 mars par Pocket, se positionne d’emblée à la 8e place. Le dragon du Trocadéro, de Claude Izner, la dernière aventure du libraire Victor Legris dans le Paris de 1900 (10/18, “Grands détectives”) s'introduit à la 18e. Et Fleur de tonnerre, de Jean Teulé, qui retrace l’histoire d’Hélène Jégado, l’empoisonneuse bretonne exécutée en 1852, (Pocket), apparaît au 20e rang.

Enfin, la dernière entrée de la semaine est celle du quatrième et dernier volet de la bande dessinée Blast, de Manu Larcenet, Pourvu que les bouddhistes se trompent (Dargaud).
close

S’abonner à #La Lettre