America décerne ses prix | Livres Hebdo

Chad Harbahch lisant son roman sur un terrain de baseball

L'art du jeu, de Chad Harbach remporte le prix Page des libraires America ; et Moi de la Mexicaine Sabina Berman est couronné par le prix de la ville de Vincennes.

Le prix Page des libraires America a été proclamé samedi 22 septembre à 20h au cours de la nocturne du Festival America de Vincennes. L'art du jeu, livre singulier de Chad Harbach, traduit par Dominique Defert (Lattès) a été ainsi désigné comme meilleur premier roman américain par les libraires.

Publié en mai, L'art du jeu était dans les meilleures ventes Ipsos/Livres Hebdo au début de cet été. Chad Harbach, rédacteur en chef de la revue littéraire n+1, met en scène le campus de Westish College et Henry Skrimshander, star du baseball, dont un lancer raté va bouleverser la vie et les amours des quatre personnages gravitant autour de lui.

Il devance Le monde libre, de David Bezmozgis, traduit par Elisabeth Peellaert (Belfond), Chapardeuse, de Rebecca Makkai, traduit par Samuel Todd (Gallimard) et Swamplandia, de Karen Russell, traduit par Valérie Malfoy (Albin Michel), qui figuraient dans la sélection.

Parallèlement le prix de la ville de Vincennes, décerné par les lecteurs, a été remis à Moi, de la Mexicaine Sabina Berman, traduit par Claude Bleton (Seuil). Le livre a été publié en mars dernier. Il réconte l'histoire d'une enfant sauvage et autiste, Karen Nieto, qui va apprendre à lire et écrire, aller à l'université et prendre la tête de la plus grande entreprise de pêche au thon du monde. Berman avait déjà été éditée en France avec Bienvenue dans le nouveau siècle, doctor Freud et Molière, parus au Miroir qui fume respectivement en 2009 et 2005.
close

S’abonner à #La Lettre