International

Le premier groupe éditorial brésilien Editora Saraiva a annoncé le jeudi 18 juin la cession d'une partie de son activité à son concurrent Abril Educação, qui devient ainsi le plus gros groupe du pays. L’achat doit encore être validé par la Cade, l’agence anti-trust brésilienne.

Seule la division scolaire d'Editora Saraiva (Saraiva, Atual, Formato, Benvira et Caramelo) a été vendue, pour un montant de 208,4 millions d’euros (725 millions de R$). Saraiva, qui détient par ailleurs la principale chaîne de librairies du pays (106 magasins), revendiquait au Brésil 16 % du marché scolaire.
 
Abril Educação conforte sa place de leader brésilien du scolaire (1 500 salariés, 29 % du marché avant le rachat) avec Atica et Scipione, le système d’enseignement SER, l’organisme de formation Anglo, les groupes PH et ETB et 51 % de Escola Satélite. Basé à São Paulo, classé avant le rachat au 46e rang du Classement Livres Hebdo de l'édition mondiale, Abril Educação fait partie du Grupo Abril, contrôlé à 56,4 % par un groupe familial, mais aussi coté en Bourse, présent par ailleurs dans la presse, l’audiovisuel et le commerce en ligne.

L’ancien P-DG de Saraiva a quitté son poste en novembre 2014, remplacé par Jorge Saraiva Neto, permettant un retour de la famille Saraiva aux manettes.

L’entreprise enregistrait en 2014 un chiffre d’affaires de 653,9 millions d'euros (2275 millions de R$), là où Abril Educação dirigée par Eduardo Mufarej, tournait avec un chiffre d’affaires 2014 de 363,6 millions d'euros (1265 millions de R$).

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités