Abonnement numérique illimité : les fournisseurs français | Livres Hebdo

Par Hervé Hugueny, le 27.02.2015 (mis à jour le 27.02.2015 à 11h54) Ebooks

Abonnement numérique illimité : les fournisseurs français

Photo PHOTO OLIVIER DION

Avant Amazon, quatre entreprises françaises aux profils très différents ont ouvert des services d’abonnement de lecture numérique.

Alors qu’elles développaient leur activité dans un relatif anonymat, les sociétés françaises proposant des services de lecture numérique illimitée se sont soudainement trouvées dans le champ de tir du ministère de la Culture contre Kindle Unlimited, le système d’abonnement d’Amazon (1). Mais du coup, la notoriété du grand concurrent rejaillit sur ces entreprises aux parcours divers.

Smartlibris. La plus ancienne offre est aussi la plus discrète : Smartlibris remonte à 2005. "Nous l’avons lancée en Belgique avec Belgacom, la société de téléphonie mobile, puis en France avec la Fnac. Après la fin de ces partenariats, nous avons reconfiguré ce service lors du lancement de l’iPad, en 2010", explique Eric Briys, P-DG de Cyberlibris, la librairie numérique universitaire à l’origine de cette offre. Son catalogue propose 19 000 titres en pratique, éducation, jeunesse, savoir, etc. Premier arrivé sur ce marché, c’est aussi le plus réservé quant à la viabilité des abonnements en direct. "Cette partie de Smartlibris représente moins de 1 % de notre chiffre d’affaires. C’est d’abord une vitrine pour montrer notre service, et pour conclure des partenariats. Avec Algérie Télécom, nous venons de lancer FiMaktabati.dz, traduction littérale de notre "Dans ma bibliothèque", qui nous assure un minimum de 50 000 abonnés", explique-t-il.

Youboox. A l’inverse, Youboox s’appuie sur les abonnés individuels en direct. Les revenus complémentaires viennent de la publicité et des services aux éditeurs. Ouverte en mars 2012, cette offre d’abonnement compte aujourd’hui 15 000 lecteurs payants sur 650 000 inscrits, précise Helène Mérillon, sa cofondatrice. "Notre catalogue réunit environ 100 000 titres, dont 40 % du domaine public. Nous travaillons avec 220 éditeurs", ajoute-t-elle. L’enjeu pour Youboox est de créer un cercle vertueux : convaincre les éditeurs de littérature générale de lui confier leurs titres, qui permettront d’attirer des abonnés, lesquels vont générer des recettes pour les éditeurs. Financé au départ par des business angels, Youboox prévoit une augmentation de capital avec des fonds d’investissement, "à boucler avant la fin du premier semestre". La clarification apportée par l’avis de la médiatrice était cruciale pour que Youboox rassure ses futurs actionnaires. "Nous allons mettre notre offre en cohérence avec cet avis, c’est très positif pour créer un modèle à la française", se félicite Hélène Mérillon.

Youscribe. Lancée en 2011 par Juan Pirlot de Corbion, Youscribe était au départ une plateforme de publication de documents. Le site a ouvert son service d’abonnement numérique au printemps 2014, après avoir démarré une librairie numérique classique, proposant des livres en téléchargement. "Nous avons aujourd’hui 920 000 inscrits, 450 000 titres en téléchargement et 110 000 en abonnement. Nous visons 10 000 inscrits payants à cette offre d’ici à la fin février, et 200 000 dans trois ans : ce n’est pas irréaliste par rapport aux 3 millions de membres de France Loisirs", estime Juan Pirlot de Corbion, fondateur de Chapitre.com en 1997. Concernant le financement, le patron de Youscribe s’estime assez pourvu, avec une récente augmentation de capital de 2 millions d’euros. En réponse à l’avis de la médiatrice, il propose une adaptation du prêt numérique en bibliothèque, qui a la confiance des éditeurs et qui bénéficie d’un catalogue de bien meilleure qualité que le sien et celui de ses concurrents.

Chiffres

Izneo : président : Claude de Saint Vincent, CA 2013 : 0,85 M€, +35 % annoncé en 2014, effectif : 9

Smart Libris : P-DG : Eric Briys, CA 2014 : près de 3 M€, effectif : 11

Youboox : présidente : Hélène Mérillon, CA 2013 : 33 200 €, "forte progression en 2014", effectif : 15

Youscribe : P-DG : Juan Pirlot de Corbion, CA 2013 : 72 900 €, "près de 400 000 en 2014", effectif : 12

Izneo, la plateforme de BD qui teste un service d’abonnement depuis près d’un an revendique aujourd’hui un millier d’abonnés, avec un catalogue de 2 500 titres hors nouveautés (sur 10 000 en téléchargement). "C’est une offre complémentaire qui nous permet de recruter des lecteurs, avec des titres anciens qui ne sont plus en librairie", explique Nicolas Lebedel, directeur commercial. Tous ces services répartissent la recette (variable) des abonnements au prorata des consultations. Youscribe annonce un paiement déclenché par le volume de lecture du livre.

(1) Voir "La France préfère un Kindle Limited", LH 1030 du 20.2.2015, p. 16.

close

S’abonner à #La Lettre