67 000 visiteurs à la foire du livre de Bruxelles | Livres Hebdo

Par Anne-Laure Walter, à Bruxelles, le 24.02.2014 à 19h32 (mis à jour le 25.02.2014 à 18h27) - 1 commentaire Belgique

67 000 visiteurs à la foire du livre de Bruxelles

Jonathan Coe en signature à la Foire de Bruxelles - Photo © ANNE-LAURE WALTER

Grand rendez-vous de l'édition francophone en Belgique, la manifestation qui s'est terminée lundi 24 février a enregistré une fréquentation stable par rapport à l'édition 2013, avec un très bon samedi.

La foire du livre de Bruxelles, qui se tenait du 20 au 24 février, se termine sur un "bilan positif étant donné la qualité des échanges entre les visiteurs et les auteurs", selon la commissaire générale de la manifestation Ana Garcia.

Alors que la foire ferme tout juste ses portes et que les chiffres définitifs ne sont pas encore connus, Ana Garcia estime la fréquentation de cette 44e édition similaire à celle de l'an passé, soit 67 000 visiteurs, avec des chiffres identiques le jeudi et le vendredi, un très bon samedi mais un dimanche plus calme. "Nous sommes un peu déçus car nous avons mis beaucoup d'énergie dans la communication virale ainsi que dans l'accessibilité au site Tour & Taxis avec la mise en place d'une navette depuis la gare du Nord, explique-t-elle. Cependant le public semble ravi et nous avons eu de très beaux moments comme la performance autour de Walking Dead vendredi soir en nocturne."

Sur le stand réunissant les éditeurs diffusés par Hachette, Patrick Moller, le directeur commercial de Dilibel (diffusion Hachette en Belgique) note "un week-end excellent" précisant que "le seul bémol reste le jeudi et le vendredi. En tant que membre du conseil d'administration de la foire, je proposerai un format resserré sur le modèle du Salon du livre de Paris, avec un jour de moins." Cependant, il estime qu'"en terme de ventes, nous sommes étales par rapport à 2013 car nous avons eu beaucoup de grosses signatures comme Amélie Nothomb, Katherine Pancol ou Eric-Emmanuel Schmitt." Les deux romancières ont chacune signé plus de 300 exemplaires tandis qu'Eric-Emmanuel Schmitt qui n'est resté qu'une heure et demie le vendredi soir, a écoulé 150 volumes.

171 exposants

Les signatures ont, comme dans la plupart des salons, été des générateurs de ventes notamment pour Jonathan Coe, dont le dernier roman Expo 58 se déroule à Bruxelles, David Foenkinos qui a signé 241 exemplaires de La tête de l'emploi sur le stand de la librairie Filigranes ou Charlie Adlard, le dessinateur britannique de Walking Dead.

Plus généralement la bande dessinée s'est bien comportée et chez Média Diffusion (Dargaud, Dupuis, Lombard) Michel Chabotier le directeur de la diffusion pour la Belgique qualifie cette édition de "bonne foire. Il nous a manqué Bertschy, l'auteur de Nelson qui était souffrant, pour faire un très bon chiffre, mais nous sommes à peu près au même niveau que l'année passé."

D'un stand à l'autre, les échos varient mais la foire, qui accueillait 171 exposants soit quatre de plus qu'en 2013 mais avec de grands absents tels Flammarion et Casterman, a bénéficié aux petits éditeurs belges comme Quadrature ou Avant-propos qui ont vu leur chiffre d'affaires doubler.

Pour Au Diable Vauvert, qui avait fait venir plusieurs auteurs (Nicolas Rey, John King...) et disposait d'une carte blanche le samedi, la nocturne a été un peu molle mais bien rattrapée par le samedi après-midi. "Malgré la baisse générale de la fréquentation que constatent la plupart des exposants, nous avons vendu tous les livres de nos auteurs français et belges présents, se réjouit le directeur commercial de la maison, Julien Vignial. La Belgique est une terre d'accueil qui comprend bien notre catalogue!"

Chez Interforum Benelux, Anne Lemaire constate que "le chiffre d'affaires est inférieur à celui de 2013, mais conforme à nos prévisions. En effet, nous avions un stand plus petit et nous n'avions pas de grosses pointures en signature comme Douglas Kennedy en 2013."

Enfin, Marc Filipson, le P-DG de la librairie Filigranes qui s'était cette année, fortement investi avec trois points de vente dans la foire (la librairie Filigranes avec 200 titres, la librairie du Palais Gourmand, et la librairie du Pavillon international en partenariat avec Waterstone) est satisfait de l'opération de communication même si les 50 000 euros de chiffre d'affaires ne permettent pas de rentabiliser l'investissement.

L'an prochain, la 45e édition de la foire se tiendra du 26 février au 2 mars 2015.
close

S’abonner à #La Lettre