13 adaptations annoncées à Cannes | Livres Hebdo

Par Vincy Thomas, le 31.05.2019 à 15h59 (mis à jour le 31.05.2019 à 16h00) Cinéma / TV

13 adaptations annoncées à Cannes

L'entrée du Marché du film du festival de Cannes en 2019 - Photo VINCY THOMAS/LH

Au marché du film cannois ont été annoncés plusieurs projets de fictions cinématographiques ou télévisuelles, adaptées de romans, livres jeunesse, bandes dessinées, roman fantasy ou de biographies.

Le 60e Marché du film de Cannes a été, comme chaque année, l'occasion pour les producteurs français d'annoncer plusieurs projets, parmi lesquels plusieurs adaptations (et quelques films biographiques autour des liaisons amoureuses d'Yves Montand ou de Gustave Eiffel). On dénote par ailleurs un nouvel et fort appétit pour les séries. 

- Le budget le plus élevé est sans aucun doute celui du film en prises de vues réelles inspiré d'Astérix - Astérix 5, l’empire du milieu - qui est en cours de développement. L'écriture du scénario par Philippe Mechelen et Julien Hervé, est arrivée à terme et les producteurs ont annoncé que le réalisateur avait été choisi, sans vouloir en dévoiler le nom.

- L’événement. Adaptation du roman éponyme d’Annie Ernaux (Gallimard, 2000) par Audrey Diwan, avec Pio Marmaï et Sandrine Bonnaire.
 
- La guerre des Lulus. Adaptation de la série BD (6 tomes entre 2013 et 2018) de Régis Hautière et Hardoc (Casterman) par Yann Samuell.
 
- Repose-toi sur moi. Adaptation du roman de Serge Joncour, Prix Interallié (Flammarion, 2019) par Patrick Mille.
 
- Comme une grenouille. Adaptation du livre jeunesse d’Eline Snel, Calme et attentif comme une grenouille: ton guide de sérénité (Les Arènes, 2017) par Mathieu Auvray et Magali Pouzol.
 
- Et la lumière fut. Adaptation du livre de témoignage de l'ancien déporté Jacques Lusseyran (Folio, 2016) par Gilles Paquet-Brenner (Elle s'appelait Sarah).
 
- Les partisans. Adaptation du roman éponyme d’Aharon Appelfeld (L’Olivier, 2015) par Michel Spinosa coécrit avec la romancière Valérie Zenatti, par ailleurs traductrice de l’auteur.
 
- Le fruit du diable. Adaptation du livre Teufelsfrucht (2011, inédit en France) de Tom Hillenbrand par Nicolas Steil.  Ce dernier adapte également, du même auteur Droneland (Piranha, 2017), en série de 8 épisodes de 52 minutes.
 
- Expo 58. Une série de dix épisodes de 52 minutes adaptée du roman de Jonathan Coe (Gallimard, 2014) et écrite par Douglas Kennedy. Celui-ci sera aussi scénariste du prochain film de Christophe Offenstein, dont l'action se déroulera dans le milieu bancaire de Genève.
 
- Gary Cook. Autre série de 8 épisodes de 52 minutes adaptée du diptyque fantasy de Romain Quirot et Antoine Jaunin (Nathan, 2017 et 2018)
 
- Les idéaux. Cette série sera coécrite par Vincent Mariette et Aurélie Filippetti et adaptée du roman de cette dernière (Fayard, 2018).

- God Fearing Man. Un téléfilm adapté d’un scénario de Stanley Kubrick d'après l'autobiographie d'Herbert Emersen Wilson, inédite en France. Le projet était initialement prévu en 2012 pour une série, avant d'être repris par la nouvelle société française Media Musketeers.
close

S’abonner à #La Lettre