Jeunesse

Alors que les archives du Père Castor viennent d’entrer au registre "Mémoire du monde" de l’Unesco, Flammarion Jeunesse célébrera tout au long de l’année 2018 la maison fondée en 1931. Pour l’occasion, le logo de la célèbre collection a été revu : la tête du castor - avec deux petites dents en avant et deux oreilles - constitue le "o" de Castor et sera apposé sur toutes les couvertures.

Le programme éditorial est important. Une nouvelle collection de petits albums, "Les histoires du Père Castor", rassemblera nouveautés et rééditions, autrefois publiées dans "Les classiques du Père Castor", comme Roule galette, Marlaguette ou La vache orange, et "Les p’tits albums". Le tout sous un même format souple, aux coins arrondis, au prix unique de 5,25 euros. Une centaine de titres sont prévus cette année en quatre salves (mars, mai, août et octobre), accompagnés en mars d’une opération avec un livre offert (A pas de loup, illustré par Madeleine Brunet) pour l’achat de deux titres, de PLV et d’une mise en place de 50 000 exemplaires. "Nous avons voulu réunir les classiques et les contemporains afin de donner une image moderne et dynamique de la collection", commente Hélène Wadowski, directrice de Flammarion Jeunesse.

Elle proposera aussi des nouveautés en hommage au fonds de la célèbre maison, de L’imagier du Père Castor en version bilingue français-chinois (février) et en photos (août) à un livre-CD, Apoutsiak (1948), lu par son auteur Paul-Emile Victor ; et un Roule galette avec fève et couronne (novembre), sans oublier une boîte de jeux (octobre), et un Baba Yaga grand format, illustré par Pauline Kalioujny. Des nouvelles collections sont aussi annoncées comme "Les pochettes du Père Castor" (des activités, juin), " Que d’émotions !" et "Archidoc" (mai).

Parallèlement, l’éditeur entend renforcer sa présence en librairie. "Les histoires du Père Castor" seront en vedette à Livre Paris, constituant le décor d’une cabine photomaton. Il met en place à partir d’avril, en s’appuyant sur une trentaine de libraires relais, des "Ateliers du Père Castor", accompagnés de kits pour les animations et pour les vitrines ; et d’une journée des "influenceuses mamans" avec ateliers. Sans oublier des partenariats nationaux avec Partir en livre, les salons du livre de jeunesse de Troyes et de Montreuil. Claude Combet

09.03 2018

Auteur cité

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités