Histoire de l'art/Allemagne 7 fév. Kandinsky et Marc

Né dans la foulée de l'Association (1909), dans une Allemagne en pleine effervescence intellectuelle et artistique, Der Blaue Reiter (Le Cavalier bleu) est alors l'un des mouvements d'avant-garde les plus représentatifs de ce qui allait faire la modernité, avant de s'imposer dans l'histoire de l'art mondiale. Mais, comme toutes les avant-gardes son histoire fut éphémère. Juste le temps de publier un Almanach, en 1912, à Munich, peu après une exposition du Blaue Reiter à la Galerie Tannhauser. Rédigé par les artistes eux-mêmes, cornaqués par Vassily Kandinsky et son ami Franz Marc,et August Macke, édité (à perte) par Reinhard Piper, illustré de plus de 150 documents, c'est un « univers des formes », où se mêlent les grands peintres de l'époque, des partitions musicales de Thomas von Hartmann, des masques d'Afrique ou d'Océanie, des dessins d'enfants ou des peintures sous verre bavaroises, avec des œuvres de Kandinsky et de Marc, également auteurs d'études critiques ou de textes théoriques. Les créateurs de toutes les nations s'y côtoient et leurs œuvres s'y télescopent, en un « musée imaginaire ».

L'Almanach n'eut pas d'autre numéro. Marc a été tué à Verdun, en 1916.

Vassily Kandinsky et Franz Marc
L'almanach du Blaue Reiter : le Cavalier bleu - présentation et notes de Klaus Lankheit - Traduit de l'allemand par Erika Dickenherr, C. Heim, N. Kociak et al.
Klincksieck
Tirage: 1 700 ex.
Prix: 27,90 euros ; 336 p.
ISBN: 9782252044742

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités