Politique

Alors que l’extrême droite autrichienne, battue de justesse à l’élection présidentielle du 22 mai, continue d’étudier de potentielles fraudes en vue d’une contestation du scrutin et que les sondages donnent la candidate du Front national présente au second tour de l’élection présidentielle de 2017 en France, plusieurs ouvrages tentent d’éclairer l’idéologie de ces mouvements pour mieux les combattre. La maison belge Bruylant ouvre le bal le 30 juin avec L’extrême droite en Europe, une analyse globale de la montée des nationalismes portée par le politologue Jérôme Janin. Le 19 août, L’Aube propose avec Bleu, blanc, noir de Karim Amellal un roman décrivant l’arrivée de l’extrême droite au pouvoir. Pour que ce scénario reste fictif, Les Echappés lancent le 25 août une Lettre aux Français qui croient que 5 ans d’extrême droite remettraient la France debout, signée Nicolas Lebourg. Afin de "comprendre et combattre ce parti attrape-tout", l’historien Grégoire Kauffmann publie une semaine après au Seuil Le nouveau FN : les vieux habits de l’extrême droite. Eyrolles propose aussi une analyse des rouages du parti de Marine Le Pen dans Le Front national : faut-il avoir peur de l’avenir ? de Joël Gombin. Chez Flammarion, les journalistes David Doucet et Dominique Albertini livrent le fruit d’une enquête de deux ans dans La fachosphère : comment l’extrême droite a remporté la bataille du Net, à paraître le 21 septembre. Le lendemain, L’Atelier enfoncera le clou avec la remise à jour d’En finir avec les idées fausses propagées par l’extrême droite, un essai dans lequel le journaliste Vincent Edin met à mal 80 thèses défendues par les partis nationalistes.

Pauline Leduc






03.06 2016

Auteur cité

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités