Proclamation

Tiffany McDaniel, lauréate du Prix du Roman Fnac 2020

Tiffany McDaniel - Photo GALLMEISTER

Tiffany McDaniel, lauréate du Prix du Roman Fnac 2020

Pour la première fois Gallmeister remporte le Prix du Roman Fnac. C'est aussi la première fois depuis 2014 qu'un roman étranger de la Rentrée littéraire est distingué par le premier grand prix de l'automne.

Par Vincy Thomas,
Créé le 09.09.2020 à 16h00,
Mis à jour le 10.09.2020 à 11h22

Le 19e Prix du Roman Fnac est attribué à Tiffany McDaniel pour Betty, publié aux éditions Gallmeister dans la collection "Americana". La cérémonie de remise du Prix ne pourra pas avoir lieu cette année, mais le livre récompensé - ainsi que l’ensemble des 30 titres de la sélection de rentrée littéraire de la Fnac - sera particulièrement soutenu par l’enseigne dans l’ensemble de son réseau dès septembre.

Le Prix n’avait pas été remis à un auteur de langue étrangère depuis Benjamin Wood, primé en 2014 pour son roman Le complexe d’Eden Bellwether (Zulma). C'est aussi la première fois que Gallmeister remporte ce prix, l'un des plus prescripteurs en ventes. Paru aux Etats-Unis chez Knopf et traduit en français par François Happe, Betty, est déjà classé 23e des meilleures ventes hebdomadaires dans la catégorie fiction du classement GFK/Livres Hebdo.

"Le choix du jury de cette année rend ainsi compte de la richesse et de la place grandissante de la production américaine dans le paysage littéraire français" explique le communiqué.

Il s'agit de l'histoire de Betty Carpenter, fille d'une mère blanche et d'un père cherokee. Après des années d'errance, sa famille s'installe dans l'Ohio. Avec ses frères et soeurs, la petite fille grandit bercée par les histoires de son père. Quand de terribles secrets de famille refont surface, Betty affronte l'adversité grâce à l'écriture.

À travers la voix de sa jeune narratrice, Tiffany McDaniel chante le pouvoir réparateur des mots et donne naissance à une héroïne universelle. l'auteure vit dans l’Ohio, où elle est née. Elle est également poète et plasticienne. Dédié à sa mère, le roman "puise son inspiration dans la vie de ma famille sur plusieurs générations. Elle s'inspire en particulier de la force de caractère de ma mère et des femmes qui m'ont précédée. Elles se sont dressées face à l'adversité pour affirmer leur propre pouvoir" indique la romancière..

Elle succède à Bérengère Cournut, récompensée en 2019 pour son roman De pierre et d’os (Le Tripode).

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités