Sophie de Closets : l’édition et rien d’autre | Livres Hebdo

Par Fabrice Piault, le 08.11.2013 (mis à jour le 12.11.2013 à 14h50) Fayard

Sophie de Closets : l’édition et rien d’autre

Sophie de Closets - Photo PH. OLIVIER DION

Sophie de Closets a failli faire sa thèse en histoire sur Grasset, où cette normalienne et agrégée a obtenu en 2002 un stage qui lui a fait l’effet d’une révélation. « Alors que j’hésitais à me lancer dans une carrière de chercheuse, j’ai eu une opportunité dans l’édition. Dès les premiers jours de mon stage, j’ai compris que je ne voulais plus faire autre chose », confie-t-elle, l’œil gourmand. M

Lire la suite (1 420 caractères)

S’abonner à livres Hebdo

Débloquez l’accès illimité aux articles et aux archives.

  • Classements et tableaux de bord
  • Meilleures ventes
  • Agenda événements
  • L’annuaire éditeurs & diffuseurs
  • Et plus encore...
je m’abonne

Acheter l’article [1,50€]

Il sera archivé et listé avec vos précédents achats depuis votre compte Livres Hebdo.

  • La version pdf et imprimable
  • L’accès aux documents annexes
  • L’archive disponible à vie
j’achète l’article
close

S’abonner à #La Lettre