Romans qui font du bien : ne dites plus « feel-good », dites « pop littérature » | Livres Hebdo

Par Cécile Charonnat, le 22.05.2020 (mis à jour le 17.06.2020 à 17h58) - 1 commentaire Romans qui font du bien

Romans qui font du bien : ne dites plus « feel-good », dites « pop littérature »

Lectrice - Photo OLIVIER DION

Les éditeurs cherchent à redéfinir le genre des romans « qui font du bien » et qui, construits à l'origine sur le dépassement d'épreuves intérieures, glissent de plus en plus vers des préoccupations sociétales, se faisant les chambres d'écho de problématiques parfois graves qui touchent tous les lecteurs. _ par Cécile Charonnat

Si elle garde du sens pour les lecteurs et reste revendiquée par certaines auteures, l'étiquette « feel-good books » est désormais vigoureusement repoussée par une bonne partie du milieu du livre. Le rejet est particulièrement marqué chez les éditeurs de littérature générale qui la trouvent « trop fourre-tout », « réductrice » et ne correspondant à « aucune réalité ». « C'est un label qui vient du

Lire la suite (16 070 caractères)

S’abonner à livres Hebdo

Débloquez l’accès illimité aux articles et aux archives.

  • Classements et tableaux de bord
  • Meilleures ventes
  • Agenda événements
  • L’annuaire éditeurs & diffuseurs
  • Et plus encore...
je m’abonne

Acheter l’article [1,50€]

Il sera archivé et listé avec vos précédents achats depuis votre compte Livres Hebdo.

  • La version pdf et imprimable
  • L’accès aux documents annexes
  • L’archive disponible à vie
j’achète l’article

Thématiques

Commentaire récent

“ A livre-hebdo, vous êtes parmi les responsables de la propagation, feel good, parenting et j'en passe, à quand une remise en question ? Pop littérature ? Et pourquoi pas "bien-être", "vivre mieux... ” Serge il y a 1 mois à 09 h 01
close

S’abonner à #La Lettre