Proclamation

Phoebe Hadjimarkos Clarke remporte le prix Jésus Paradis 2024

Phoebe Hadjimarkos Clarke - Photo Bénédicte Roscot

Phoebe Hadjimarkos Clarke remporte le prix Jésus Paradis 2024

La romancière est récompensée du 5ᵉ prix Jésus Paradis pour Aliène (Éditions du Sous-sol), tandis que Khalid Lyamlahy reçoit une mention spéciale pour Évocation d’un mémorial à Venise (Présence africaine). Une soirée de remise aura lieu le 2 avril au bar Jésus Paradis (Paris 10e).

Par Elodie Carreira,
Créé le 28.03.2024 à 15h22 ,
Mis à jour le 29.03.2024 à 08h41

Le jury du prix Jésus Paradis 2024 a couronné Phoebe Hadjimarkos Clarke pour son deuxième livre Aliène, publié aux éditions du Sous-sol. Une mention spéciale, « petit Jésus », a également été attribuée à Khalid Lyamlahy pour Évocation d’un mémorial à Venise, paru chez Présence Africaine. Les deux lauréats recevront leurs distinctions lors d’une soirée de remise programmée le 2 avril, au bar Jésus Paradis, dans le 10ᵉ arrondissement de Paris.

D’abord traductrice, Phoebe Hadjimarkos Clarke se lance dans l’écriture en 2021 avec le titre Tabor (Le Sabot). Avec Aliène, l’autrice se projette dans un futur proche, inspiré par les grands mythes qui nourrissent la figure de l’étrangeté et de l’étranger. C’est précisément cette double définition incarnée par le terme « queer » qui situe la narration dans un genre inédit. L’héroïne, Fauvel, a perdu un œil suite à un tir de flash-ball. Un événement traumatique pour la protagoniste alors dévorée par la peur, jusqu’à sa rencontre avec Hannah, la chienne du père d’une de ses amis, dont elle prend la garde dans une maison isolée à la campagne.

Registre de l’émotion

Dans un registre autrement émotif, Khalid Lyamlahy, maître assistant de littérature maghrébine à l’université de Chicago et auteur d'Un roman étranger (Présence africaine, 2017), livre avec son deuxième ouvrage un hommage aux réfugiés disparus. En 2017, Pateh, réfugié gambien de 22 ans, se jette dans les eaux du Grand Canal de Venise et se noie sous les insultes des passants. Si tout est fictionnel, l’écrivain mène l’enquête, s’interroge et remet l’empathie au cœur de l’humain.

Cette année, le jury était composé de Claude Combet, Soline Nivet, Anne Diatkine, Pauline Delabroy-Allard, Pascale Breton, Julien Thèves, Vincent Dieutre, Jesus Borges et Jacques Braunstein.

Créé par Jesus Borges en 2019, et doté de 700 euros ainsi que d’une consommation offerte tous les soirs pendant un an, le prix récompense l’auteur d’un deuxième roman.

Les dernières
actualités