Proclamation

Philippe Brunel reçoit le prix de L'homme pressé 2021

Philippe Brunel - Photo TINA MERANDON/GRASSET

Philippe Brunel reçoit le prix de L'homme pressé 2021

Pour sa deuxième édition, ce prix, créé par l'Automobile Club de France a distingué le roman Laura Antonelli n'existe plus paru chez Grasset en février.

Par Livres Hebdo,
Créé le 01.07.2021 à 18h24,
Mis à jour le 01.07.2021 à 19h36

L’Automobile Club de France a décerné le Prix de l’Homme pressé 2021 à Philippe Brunel pour son roman Laura Antonelli n’existe plus (Grasset, février 2021). Ce dernier succède à François Garde, lauréat 2020 avec Roi par effraction (Gallimard).

Créé en 2020, ce prix, doté de 5000 euros, a pour vocation de récompenser une oeuvre originale francophone (roman, essai, nouvelles, poésie, biographie) dont le style et le sujet évoquent la vitesse, qu’elle soit celle de l’action, de la plume ou de l’esprit.

Dans son récit, Philippe Brunel met en scène un journaliste chargé par un producteur de retrouver Laura Antonelli, la sulfureuse héroïne du cinéma italien des années 1960 et 1970. Après avoir connu gloire et fortune de façon fulgurante, Laura Antonelli vit seule, recluse dans un deux pièces de la banlieue de Rome. Dans une quête fiévreuse et pudique, le narrateur remonte le cours d’un destin brisé par la drogue, le sexe et les fêlures cachées de cette icône tourmentée. Par quelle malédiction l’actrice dont Luchino Visconti disait qu’elle avait " un visage d’ange sur un corps de pécheresse " est-elle tombée si bas… et si vite ? Lui-même journaliste sportif à L’Equipe, Philippe Brunel fait revivre, sans en esquisser les zones d’ombres, les combats de cette vaincue magnifique. " La vitesse est au cœur de ce roman, explique Louis Desanges, président de l’Automobile Club de France. Vitesse de l’ascension, vitesse de la chute, Philippe Brunel trace avec une grande précision ce portrait d’une star déchue".

Depuis sa création en 1895, l’Automobile Club de France – auquel Paul Morand légua une partie de sa bibliothèque - a toujours favorisé les activités culturelles sous de multiples formes (opéra, théâtre, cinéma, conférences). Le Prix de l’Homme pressé, souhaite mettre le livre et la littérature a  l’honneur, sans lien obligatoire avec l’automobile. Son jury est composé de douze membres de l’Automobile Club de France dont son président, Louis Desanges, le journaliste Bertrand de Saint-Vincent étant secrétaire du prix.

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités