Dans La boîte noire, la journaliste japonaise Shiori Ito (Picquier, 4 avril) mène l'enquête sur le viol dont elle a été victime par un proche du Premier ministre Shinzo Abe. Traduit par Jean-Christophe Hellary et Aline Koza, l'ouvrage raconte son parcours du combattant et la manière dont la justice a abouti à un non-lieu suite à l'intervention de personnalités haut placées. Ce livre a fait grand bruit au Japon où le tabou entourant les violences sexuelles est encore entier et où les témoignages à visage découvert sont souvent synonymes pour les femmes de suicide social.

29.03 2019

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités