MeMo se lance dans la fiction | Livres Hebdo

Chloé Mary, directrice de la collection "Polynie" chez MeMo. - Photo FRANCK JUERY

MeMo, la maison nantaise fondée par Christine Morault et Yves Mestrallet, tous deux amoureux du bel objet et de la belle impression, fait en janvier sa première incursion dans la fiction illustrée. C’est un développement important pour cet éditeur jeunesse spécialisé dans l’album : "Je n’aurais jamais osé aller sur la fiction car je ne sais pas faire, mais nos clients nous réclamaient des livres pour leurs enfants qui grandissent", explique Christine Morault. "Polynie" (un trou d’eau sur la banquise que le vent ou les courants empêchent de se refermer, une oasis dans la glace) est née d’une proposition de Chloé Mary, qui a travaillé pendant dix-sept ans aux côtés de Geneviève Brisac, à L’Ecole des loisirs. Huit titres sont prévus en 2018 dans la collection qui se décline en trois sous-collections - "Petite Polynie" à partir de 6 ans, "Polynie" de 9 à 12 ans, et "Grande Polynie" à partir de 13 ans.

"Nous allons placer ces trois collections sous le signe de l’exigence littéraire, mais cette exigence peut être faite dans l’humour, l’aventure, l’émotion, pour le plaisir de lire des textes tous très différents mais tous de qualité", commente la profession de foi des deux fondateurs, qui précisent qu’ils feront "montre de la même intransigeance pour la qualité de reproduction des images, le beau papier, la couverture à grands rabats". De son côté, Chloé Mary a accompagné longuement ses auteurs et illustrateurs, débutants comme Cédric Philippe ou Emile Cucherousset ou confirmés, en "cherchant à faire la place à l’imaginaire, y compris celui du langage, à d’autres lieux, à d’autres temps, ouvrant des passages dérobés sur les châteaux intérieurs". Ainsi on découvrira le 18 janvier Truffe et Machin, les aventures drolatiques de deux lapins frappadingues, d’Emile Cucherousset, illustré par Camille Jourdy, et La petite épopée des pions, l’histoire de Sasha qui veut sortir du damier, d’Audren, illustré par Cédric Philippe, suivis de La marche du baoyé de Sigrid Baffert, illustré par Adrienne et Léonore Sabrier (15 mars), et de Vendredi ou les autres jours, l’histoire de Robinson revisitée par Gilles Barraqué, illustré par Hélène Rajcak (24 mai). En attendant les quatre titres de l’automne.

Claude Combet

close

S’abonner à #La Lettre