Rentrée littéraire 2018

Les dessous des prix littéraires

Les dessous des prix littéraires

Comme chaque année, les jurys des grands prix littéraires ont réservé leur lot de surprises à l'issue de leurs délibérations. Lauréats inattendus, mentions spéciales, inévitables déceptions... Retour sur la semaine la plus médiatique de la rentrée littéraire. _ par Isabel Contreras, photos Olivier Dion

J’achète l’article 1.50 €

Par Isabel Contreras,
Créé le 16.11.2018 à 00h00,
Mis à jour le 16.11.2018 à 16h08

Sans dissimuler sa satis-faction, la présidente du prix Femina, Chantal Thomas, a ouvert lundi 5 novembre la semaine de remises des grands prix en couronnant Philippe Lançon pour Le lambeau (Gallimard). Le jury 100 % féminin a ainsi coupé l'herbe sous le pied au Renaudot qui souhaitait aussi distinguer le livre du journaliste survivant de l'attentat contre Charlie -Hebdo. Deux jours plus tard, ces derniers n'ont donc pu que donner une mention spéciale au Lambeau et, contre toute -attente, -repêcher un livre présent dans leur première liste, Le sillon de Valérie Manteau (Le Tripode), éditrice et ancienne collaboratrice de... Charlie Hebdo. Le même jour, le Goncourt distinguait Nicolas Mathieu pour Leurs enfants après eux, paru chez Actes Sud, éditeur récompensé pour la cinquième fois en quatorze ans. Les jurés de la plus prestigieuse des distinctions littéraires défiaient ainsi les pronostics qui donnaient David Diop favori... -L'auteur du Seuil, retenu par cinq prix, est finalement reparti sans trophée, tout comme François-Henri Désérable -l'année dernière ou Catherine Cusset en 2016.

Mardi 6, les jurés du Médicis récom-pensaient Pierre Guyotat pour son -récit autobiographique Idiotie (Grasset), -ainsi que le travail des éditions Globe, pour la deuxième année consécutive, en primant Les frères Lehman de Stefano Massini. Ce jury a également distingué Le Mars Club de Rachel Kushner, paru chez Stock. Un éditeur gâté lors de cette saison puisqu'il a reçu, la même semaine, deux autres distinctions : le Femina essai remis à Elisabeth de Fontenay (Gaspard de la nuit) et le Renaudot essai à Olivia de Lamberterie (Avec toutes mes sympathies). Gallimard a -aussi pu se -réjouir de la victoire de Michaël Ferrier, lauréat du prix Décembre pour François, portrait d'un absent.

Les premiers romans, même si nombreux à être sélectionnés, n'ont fina-lement pas reçu les faveurs des jurys à l'exception de L'été des quatre rois de Camille Pascal (Plon), distingué par le premier prix de la saison, le grand prix du Roman de l'Académie française, le 25 octobre.

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités