Le prix de la BD "décloisonnée" remis à la revue Topo | Livres Hebdo

Par Clotilde Ravel, le 31.05.2017 à 18h28 (mis à jour le 31.05.2017 à 19h00) Lyon

Le prix de la BD "décloisonnée" remis à la revue Topo

Photo TOPO

La revue pour adolescents Topo remporte le prix de la "bande dessinée décloisonnée". C'est le premier lauréat de cette récompense imaginée par Lyon BD festival, en partenariat avec Le Monde et la société de droit d'auteurs Sofia. 

Créé cette année par le festival Lyon BD, en partenariat avec Le Monde et la société de droits d’auteurs Sofia, le prix de "la bande dessinée décloisonnée" vient d’être décerné à la revue pour adolescents Topo. Ce prix, remis le 9 juin 2017 à l’occasion de l’inauguration du festival, est doté de 3000 euros.

Le jury a choisi de récompenser Topo, revue bimestrielle de 144 pages destiné aux moins de 20 ans qui décline l’actualité sous forme graphique. La revue était en concurrence pour ce prix avec Amnesty International, le blog BD du LHC, Fremok + la 'S', la revue Groom, le journal les Rues de Lyon, la petite bédéthèque des savoirs et la revue Samandal.

Une revue d'actualité sous forme graphique

Créée en septembre 2016, la revue Topo propose notamment des "grands reportages" sur des sujets tels que le sport de haut niveau, "le son noir de l'Amérique", ou encore la débrouille à Cuba. Au sommaire du numéro 5 (paru début mai), on retrouve une enquête sur Edward Snowden, des éclairages didactiques –sur la façon dont sont utilisés les impôts, l'art du buzz chez le rappeur Maître Gims, l’empathie dans les jeux vidéo, la gouvernance dictatoriale du président turc Recep Tayyip Erdogan… Vendue 12,50 €, uniquement en librairie et dans les Relais H, Topo compte 2500 abonnés et écoule entre 8000 et 10000 exemplaires de chaque numéro. Journalistes et dessinateurs participent à sa réalisation: Aude Picault, Donatien Mary, Léon Maret, Pochep, Hugues Micol, Anouk Ricard, Lisa Mandel ont collaboré au dernier numéro.

Le jury de la première édition de ce prix était constitué d'Alain Absire, président de la Sofia, Mathieu Diez, directeur de Lyon BD, Lisa Mandel, auteure de bande dessinée, Emmanuèle Payen, chef du service culturel / BPI, centre Pompidou, Florence Porcel, journaliste, youtubeuse, scénariste, auteure et Frédéric Potet, journaliste BD au journal le Monde. Son objectif? "Récompenser une initiative, un collectif ou un projet ayant œuvré au décloisonnement de la bande dessinée".

La douzième édition du Lyon BD festival, au cours duquel le prix sera remis, se déroulera le 10 et 11 juin prochain, et 230 auteurs seront présents pour célébrer le 9e art. Le n°6 de Topo, quant à lui, sortira le 29 juin. Il y sera question de Netflix, des réseaux sociaux et… d’Homère.
close

S’abonner à #La Lettre