Le polar s’ouvre à l’Est | Livres Hebdo

Du 31 mars au 2 avril. La 13e édition de Quais du polar part à la découverte de nouveaux territoires en invitant neuf auteurs allemands (Sebastian Fitzek, numéro un du polar dans son pays et dont Le somnambule vient de paraître le 15 mars aux éditions de l’Archipel, Oliver Bottini, Rita Falk, Gila Lustiger…) et six écrivains venus de Roumanie, Pologne, Estonie, Ukraine et Serbie. Au total, les organisateurs attendent 115 auteurs de 22 nationalités différentes, dont des poids lourds du secteur comme l’Islandais Arnaldur Indridason ou encore l’Américaine Megan Abbott.

La 4e édition de Polar Connection, le volet professionnel du festival, proposera le 31 mars des tables rondes et des rencontres. Les experts de Quais du polar dévoileront une étude sur le rayonnement du polar français à l’étranger et une autre sur les tendances de ce genre littéraire. Cette journée permettra aussi de jeter les bases d’un réseau international du polar, à partir d’une cinquantaine d’invitations lancées à d’autres manifestations dédiées au polar dans le monde.

A l’occasion de l’invitation d’honneur de la France à la Foire de Francfort, des éditeurs allemands établiront un état des lieux du polar en Allemagne. Au programme également, des rencontres sur l’adaptation de romans policiers à l’écran avec un focus sur Glacé de Bernard Minier (XO), qui a été diffusé sur M6, des joutes de traduction ou une présentation des innovations numériques dans l’univers du polar. En 2016, les organisateurs ont recensé 80 000 visiteurs et évalué le chiffre d’affaires des libraires à 270 000 euros.

Cécilia Lacour

www.quaisdupolar.com

close

S’abonner à #La Lettre