Etats-Unis

The Village Voice, hebdomadaire new-yorkais, créé en 1955 par l'écrivain Norman Mailer, l'auteur et journaliste John Wilcock, Ed Fancher et Dan Wolf, a baissé le rideau le 31 août. Ce journal culturel emblématique n'a pas réussi à survivre à sa crise économique qui le frappait depuis plusieurs années.

Son propriétaire, Peter Barbey, a expliqué: "Ces dernières années, le Voice a été confronté à une réalité économique de plus en plus difficile pour ceux qui créent du journalisme et la presse écrite."

En 1967, l'hebdomadaire était le plus vendu du pays

L'an dernier, le journal avait cessé son édition imprimée pour se consacrer uniquement au numérique. Il restera en vie encore quelques mois pour finaliser la numérisation de ses archives afin que les "générations futures puissent faire elles-mêmes l’expérience de ce qui constitue clairement un des trésors culturel et social de cette ville et de ce pays", a indiqué Peter Barbey.

Lancé durant une période où New York dominait la vie culturelle mondiale, The Village Voice était autant un lieu de débat que de décryptage. Sa notoriété et sa qualité lui ont permis de devenir un média national, en étant à la fin des années 1960 l'hebdomadaire le plus vendu des Etats-Unis. Dans ses pages, on pouvait voir les dessins de nombreux caricaturistes, parmi les plus célèbres, ou lire des articles signés de grands auteurs tels que Henry Miller, Ezra Pound, Katherine Anne Porter, Tom Stoppard ou Allen Ginsberg.

Le journal avait reçu trois prix Pulitzer.

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités