aix-en-provence

Du 11 au 13 mars. Soixante auteurs pour raconter soixante histoires de créations : tel sera le fil rouge du 2e Festival des écrivains du Sud proposé par Paule Constant, directrice artistique de la manifestation et membre de l’académie Goncourt. Depuis l’an dernier, les Journées littéraires créées par le "Goncourt aixois" sont en effet devenues un festival auquel la mairie veut donner plus de visibilité et dont l’organisation a été confiée à l’agence MPO, à Nice. Pour Paule Constant, avec ce nouveau format, "le public fidèle aux Journées des écrivains du Sud a retrouvé inchangée dans l’amphithéâtre Zyromski la formule qui le satisfait depuis quinze ans : un thème littéraire débattu par une vingtaine d’écrivains, particulièrement des romanciers. Mais simultanément, un autre public, tout aussi important, s’est dirigé vers l’amphithéâtre Bruno-Etienne de Sciences po pour des conférences culturelles, politiques ou journalistiques." Et l’écrivaine d’ajouter que, "tout aussi simultanément, vrai miracle de la multiplication des pains, un autre public a encore pu assister, dans la salle des actes de la mairie, à des interviews d’écrivains dans leur actualité". Parmi les auteurs présents, interviewés par des journalistes de grands médias, Pierre Assouline, Françoise Chandernagor, Jean Clair, Irène Frain, Amin Maalouf, Nathalie Rheims, et Bernard Pivot qui donnera sa lecture-spectacle "Au secours ! Les mots m’ont mangé". M. P.

www.aixenprovence.fr






Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités