Statistiques

68 069 titres publiés (+ 1,5 %)

vec, d’après nos données Livres Hebdo/electre.com, 68 069 nouveautés et nouvelles éditions, la production de livres en France a connu en 2016 une croissance très maîtrisée de + 1,5 % qui la ramène juste au-dessous de son niveau record de 2014. La plupart des secteurs éditoriaux affichent des évolutions modestes à la hausse (jeunesse, littérature française et étrangère, polar, arts, religions, psychologie) ou à la baisse (fantasy et SF, sociologie, droit, économie). Parmi les secteurs où la production évolue fortement se distinguent à la hausse la parapsychologie et l’occultisme, la politique, le paramédical et la santé, les biographies ; à la baisse la cuisine, l’histoire, les langues étrangères, la médecine, les arts graphiques.

SHS : économie et droit toujours en baisse

A 8 927 nouveautés et nouvelles éditions (- 1 %), la production d’ouvrages de sciences humaines et sociales connaît encore un léger effritement en 2016 après la baisse de l’année précédente. Il est surtout provoqué par des contractions en économie (économie générale, terre et énergie, production), même si des hausses touchent l’économie du travail et l’économie financière, ainsi qu’en administration, problèmes sociaux et dans une moindre mesure en droit (- 3 %). A contrario, la production de livres politiques augmente fortement, avec + 11 % pour la théorie et + 22 % pour les titres qui concernent les personnages politiques. Elle progresse également en sociologie.

Rubrique "Sciences sociales" diminuée des sous-rubriques rassemblant les manuels d’enseignement.

Sciences appliquées : et surtout la santé

La production d’ouvrages techniques et pratiques demeure globalement stable, à 6 706 nouveautés et nouvelles éditions (+ 0,8 %). Elle passe le cap des 1 000 nouveaux titres en santé (+ 18 %) et progresse également en paramédical (+ 14 %), jardinage ou agriculture. En revanche, le nombre de nouveaux titres marque le pas en médecine (- 17 %) et continue de se resserrer en cuisine (- 8 %) alors qu’il se tasse en gestion (- 1 %).

Rubrique "Techniques-Sciences appliquées".

Arts : recentrage pour les arts graphiques

Après une forte hausse en 2015, la production de livres d’art retrouve en 2016 un niveau proche des années 2013-2014, avec 5 652 nouveautés et nouvelles éditions (- 4,4 %). Le nombre de nouveaux titres reste stable dans la plupart des segments et notamment la peinture et la photographie, tandis que des hausses modestes touchent la musique (+ 6 %), les arts du spectacle, la sculpture ou les arts du métal, la céramique et la joaillerie. Cependant il chute fortement en arts graphiques et dessins (- 20 %), en artisanat d’art (loisirs créatifs, - 14 %), et dans une moindre mesure dans les arts décoratifs (- 10 %), en architecture (- 4 %) et en urbanisme (- 9 %).

Rubrique "Arts-Sports", diminuée des sous-rubriques "Jeux", "Sports", "BD" et "Mangas".

Romans : seul le fantastique marque le pas

En hausse de 2,3 %, à 9 582 nouveautés et nouvelles éditions, la production de nouveaux romans ne retrouve pas toutefois en 2016 son niveau record de 2014. Alors que l’augmentation du nombre de titres touche aussi bien la littérature française (+ 2 %) que la littérature étrangère (+ 3 %) et le polar (+ 4 %), la production de romans fantastiques et de science-fiction s’inscrit en retrait (- 4 %) par rapport à l’année précédente.

Rubriques "Romans et nouvelles français", "Romans fantastiques et de science-fiction", "Romans policiers", "Romans et nouvelles étrangers".

Jeunesse : nouveau record

La production d’ouvrages pour la jeunesse a enregistré un nouveau record en 2016 avec 11 542 nouveautés et nouvelles éditions (+ 3,5 %), en dépit d’augmentations modestes dans tous les segments. Le nombre de titres progresse de 2 % en activités et jeux comme en fiction. La hausse atteint 5 % pour la littérature d’éveil aussi bien que pour le documentaire jeunesse.

Rubriques "Littérature de jeunesse (activités et jeux, éveil, fiction, documentaires)".

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités