Jeunesse : la Chine va-t-elle réduire ses achats de droits? | Livres Hebdo

Par Fabrice Piault, le 08.09.2017 (mis à jour le 08.09.2017 à 07h32) Etranger

Jeunesse : la Chine va-t-elle réduire ses achats de droits?

Le stand du Bief à la Foire du livre de Pékin, fin août 2017. - Photo FABRICE PIAULT/LH

Alors que la Chine est le premier pays client de l’édition française, l’annonce dans la presse, depuis l’automne 2016, de restrictions de ses achats de droits étrangers dans le secteur jeunesse ralentit de nombreux projets. Mais les éditeurs chinois déploient des trésors d’imagination pour éviter le blocage. Enquête à Pékin.

Il n’y a rien d’officiel, tout est oral", observe un éditeur de Pékin. N’empêche. Par deux fois, à l’automne 2016, puis en mars dernier, des articles sont apparus dans la presse chinoise rendant compte de mesures de restriction des achats de droits étrangers et des importations dans le secteur du livre pour la jeunesse (1). Elles touchent aussi par extension la bande dessinée. Il s’agirait à la fo

Lire la suite (7 380 caractères)

S’abonner à livres Hebdo

Débloquez l’accès illimité aux articles et aux archives.

  • Classements et tableaux de bord
  • Meilleures ventes
  • Agenda événements
  • L’annuaire éditeurs & diffuseurs
  • Et plus encore...
je m’abonne

Acheter l’article [1,50€]

Il sera archivé et listé avec vos précédents achats depuis votre compte Livres Hebdo.

  • La version pdf et imprimable
  • L’accès aux documents annexes
  • L’archive disponible à vie
j’achète l’article

Sur les mêmes thèmes (1 articles)

close

S’abonner à #La Lettre