Djaïli Amadou Amal, première lauréate du prix Orange du livre en Afrique | Livres Hebdo

Par Isabel Contreras, le 22.05.2019 à 20h00 Proclamation

Djaïli Amadou Amal, première lauréate du prix Orange du livre en Afrique

Photo GARITAN WIKIMEDIA COMMONS

L'auteure camerounaise a été récompensée pour Munyal, les larmes de la patience, publié en 2017 aux éditions Proximité.
 

Le jury du 1er prix Orange du livre en Afrique a distingué, mercredi 22 mai, l'écrivaine camerounaise Djaïli Amadou Amal pour son roman Munyal, les larmes de la patience, paru en 2017 aux éditions camerounaises Proximité. La remise du prix s'est tenue à Yaoundé, au Cameroun.

Le livre retrace le destin de trois femmes confrontées à des violences conjugales, physiques et morales, et lève le voile sur la condition de la femme dans le Sahel. D'après le jury présidé par Véronique Tadjo, "la maîtrise de la construction entre trois voix de femmes nous immerge totalement et sans manichéisme dans cet univers étouffant d’épouses aux prises avec les pesanteurs de la tradition."

Doté de 10 000 euros, le 1er prix Orange du livre en Afrique a été conçu sur un modèle français, récompensant un texte de fiction écrit en français publié par un éditeur africain.

Cinq comités de lecture ont été chargés des 59 titres proposés par 39 maisons d’édition basées dans 16 pays africains. Les six finalistes ont été départagés par un jury de professionnels composé des journalistes français Yvan Amar et Valérie Marin La Meslée, du romancier sénégalais Mohamed Mbougar Sarr, de l'écrivain et chanteur congolais Wilfried N'Sondé, de l'auteure et journaliste malgache Michèle Rakotoson, de l'auteur d'origine camerounaise Kouam Tawa, de l'auteure et journaliste franco-camerounaise Elizabeth Tchoungui et de l'auteure et journaliste tunisienne Fawzia Zouari.
close

S’abonner à #La Lettre