De Fallois dit avoir corrigé "les coquilles" présentes dans le dernier Dicker | Livres Hebdo

Par Isabel Contreras, le 03.05.2018 à 17h35 (mis à jour le 03.05.2018 à 20h41) Correction

De Fallois dit avoir corrigé "les coquilles" présentes dans le dernier Dicker

De Fallois assure avoir corrigé dès la première réimpression l'embarrassante coquille qui figurait dans La disparition de Stéphanie Mailer, le dernier roman de Joël Dicker. "D'autres fautes", signalées par des lecteurs, ont elles aussi été corrigées.

Les lecteurs ne pourront plus tomber sur les fâcheuses coquilles imprimées dans le dernier roman de Joël Dicker, La disparition de Stéphanie Mailer, a assuré mercredi 2 mai l'éditeur De Fallois à Livres Hebdo.

Signalée par l'humoriste François Morel dans sa chronique hebdomadaire du 27 avril sur France Inter, une coquille s'était glissée page 626, ligne 2. Les noms des deux personnages principaux ont été intervertis dans un passage important qui demêlait une partie de l'intrigue de cette histoire à tiroirs. Les éditions De Fallois ont alors publié un erratum laconique sur leur site : "Une erreur s’est malencontreusement glissée page 626, ligne 2, dans la première impression. Il faut lire “maire Gordon” au lieu de “maire Brown”".

Cette coquille, présente dans les premiers 300 000 exemplaires imprimés,  a été corrigée "dès la première réimpression". "Nous nous sommes très vite aperçus de cette erreur et l'avons corrigée. Trois réclamations de lecteurs à ce propos nous sont parvenues. Ils nous ont signalé d'autres coquilles, des petites fautes d'orthographe qui ont été également corrigées", a déclaré l'éditeur à Livres Hebdo. Outre son message d'erratum, l'éditeur n'envisage pas de compensation à l'égard des personnes qui ont acheté cette première impression.

Paru le 7 mars, La disparition de Stéphanie Mailer, de Joël Dicker, s'est vendu à plus de 210 000 exemplaires, selon GFK.
 
close

S’abonner à #La Lettre