Les furtifs d'Alain Damasio (La Volte) fait une entrée fulgurante dans les meilleures ventes en 5e position. Ce roman choral de 700 pages, accompagné d'une bande-son téléchargeable et attendu depuis quinze ans (1) , a quelque chose de mythique. Si Libération et Les Inrockuptibles ont salué cette sortie le 18 avril, il séduit un lectorat bien plus large que celui de la science-fiction. Tiré au départ à 30 000 exemplaires, il vient d'être réimprimé à 20 000.

Son éditeur, Mathias Echenay, a créé La Volte pour publierLa horde du contrevent, son précédent livre qui a dépassé les 250 000 ventes, tous formats confondus. Les furtifsest une dystopie qui trouve un écho dans la société d'aujourd'hui. Dénonçant les Gafam et le traçage numérique, Alain Damasio imagine des grandes villes privatisées par des multinationales, qui suivent en temps réel tous les gestes des habitants grâce aux nouvelles technologies. Il prône, a-t-il déclaré àLivres Hebdo, un « retour à l'organique et au vivant dans une société ultralibérale et privatisée à outrance ». 

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités