Education aux médias

Comment les bibliothèques font la chasse aux fake news ?

Emma Thompson dans la série « Years and Years »

Comment les bibliothèques font la chasse aux fake news ?

Au quotidien, les bibliothécaires se font médiateurs de l'information par le biais d'ateliers, de rencontres, de jeux, mais aussi de guides pratiques et de webinaires.

J’achète l’article 1.50 €

Par Mylène Moulin,
Créé le 18.12.2020 à 18h14,
Mis à jour le 19.12.2020 à 15h02

En 2020, la crise sanitaire a fait exploser le volume d'infox et autres fake news circulant sur les réseaux sociaux, incitant les bibliothèques à mettre les bouchées doubles sur la question de l'Education aux médias et à l'information (EMI). Sur les forums spécialisés, au sein des associations de professionnels ou des groupes de partage d'idées, le thème a fait couler beaucoup d'encre virtuelle et enflammé les débats. Que répondre à l'usager convaincu que la Covid-19 est un complot d'état? Quelles ressources mobiliser pour le groupe de jeunes qui soutient des théories farfelues? Comment légitimer l'intervention du bibliothécaire dans une action d'EMI? Faut-il convaincre ou orienter? Démentir ou inciter à la recherche? 

Lancé en avril dernier par l'Association des directeurs et des personnels de direction des bibliothèques universitaires (ADBU), le programme « Décrypter la désinfo avec ma bibliothèque », tente d'apporter une réponse. A l'aide d'une infographie claire et détaillée, et d'un accompagnement proposé par sa commission Pédagogie, l'ADBU offre aux bibliothécaires des outils précieux pour accompagner leurs usagers dans l'analyse de la désinformation. Accompagnant le mouvement et les préoccupations des bibliothécaires parfois démunis face aux postures ou certitudes de leurs publics, l'Enssib a publié en avril l'ouvrage collectif Décoder les fausses nouvelles et construire son information avec la bibliothèque (Presses de l'Enssib) et organisé en novembre une journée d'étude sur la culture numérique et le rôle des bibliothèques dans l'éducation à l'information. En parallèle, la Bibliothèque Publique d'information a présenté fin novembre le webinaire EMI en bibliothèques : quelles pédagogies? et mis en ligne un guide pratique intitulé Éducation aux médias et à l’information en bibliothèque de lecture publique sur son site professionnel. De leur côté, le CLEMI ou encore la Bibliothèque Nationale de France mettent différents outils à disposition des bibliothèques : formations, fiches pédagogiques, expositions thématiques ou encore études de cas. 

Des actions concrètes en bibliothèque 

Reconnaitre et identifier fausses informations, rumeurs, hypertrucages ou théories complotistes. Aiguiser son sens critique pour être capable d'analyser objectivement les messages médiatiques diffusés sur la toile. Améliorer sa connaissance des médias, du fonctionnement du web, de ses usages et de ses dangers. Au quotidien, les bibliothécaires se font médiateurs de l'information par le biais d'ateliers, de rencontres, de jeux. A Dunkerque par exemple, le réseau de bibliothèques Balises fait appel depuis 2018 à des jeunes en service civique pour mener des actions de médiation autour des médias. En partenariat avec les bibliothécaires, ils ont mis en place des “escape game“, des ateliers numériques et conférences sur la protection des données ou le cyberharcèlement. A Aix-en-Provence, la bibliothèque Méjanes travaille avec l'association 15-38 Méditerranée dont la mission est d'informer et sensibiliser le public par des rencontres et des ateliers d'éducation à l'information menés par des journalistes, tandis qu'à Melun la médiathèque organise ses rendez-vous « Voix de presse » autour d’une question d’actualité. Pionnier dans la thématique, la Bibliothèque municipale de Lyon décortique depuis 2014 l'actualité et les médias avec sa « La Fabrique de l’Info ». 
 

Des aides spécifiques pour les bibliothèques

Depuis 2018, l'Education aux médias et à l'information (EMI) est l'un des axes stratégiques des missions des établissements de lecture définies par le Plan Bibliothèques. Pour les établissements qui souhaitent mettre en place des actions d'EMI, il existe à ce jour de nombreux dispositifs d'aide, au niveau régional comme national. Parmi eux, la résidence de journalistes, piloté par les DRAC permet aux bibliothèques d'accueillir des journalistes pour monter des actions d'EMI auprès des publics. Autre dispositif mobilisable, le Contrat Territoire Lecture (CTL) permet de mettre en place des partenariats entre les collectivités territoriales et l'État autour de projets d'EMI. Les bibliothèques territoriales porteuses de projets numériques peuvent quant à elles faire appel au programme Bibliothèques numériques de référence (BNR). Enfin, les DRAC lancent ponctuellement des appels à projets régionaux pour aider les bibliothèques désireuses de monter des projets d'EMI. 




 

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités