Chatou : une seconde vie pour Comme un roman | Livres Hebdo

Par Cécile Charonnat, le 24.04.2015 Chatou

Chatou : une seconde vie pour Comme un roman

La librairie Comme un roman, à Chatou, est à nouveau sur les rails. - Photo COMME UN ROMAN

Pour Nadia Guillon-Verne, fondatrice et dirigeante de Comme un roman (Chatou, Yvelines), les "anges gardiens " qui veillent sur elle ne sont pas pour rien dans la décision du tribunal de commerce de Versailles, officialisée le 15 avril. Convaincu par ses performances économiques et ses plans financiers prévisionnels, le juge a mis fin à la procédure de redressement judiciaire qui menaçait depuis novembre 2013 l’existence même de la librairie. Une issue favorable mais logique, au vu du combat mené depuis un an et demi par la libraire. Mise en délicatesse par des difficultés financières et de santé, elle a d’abord fermé Comme un roman, vendu les murs à un client soucieux de préserver l’activité, cédé l’antenne jeunesse et BD ouverte en 2010 Comme une image, pour finalement rouvrir Comme un roman en septembre dernier. Depuis, les bonnes nouvelles s’accumulent. "L’activité est montée en puissance malgré les conditions défavorables d’achat et un stock limité. Tronqué mais clos le 31 mars, le compte de résultat prévisionnel annonce un chiffre d’affaires de 193 000 euros, une marge de 35,75 % et un résultat courant de 15 000 euros ", se réjouit Michel Deshors, consultant et "ange gardien" de Nadia Guillon-Verne, qui surveille comme le lait sur le feu la gestion de la librairie, ses flux, ses dépenses et ses recettes. Reste désormais à la libraire à regagner la confiance de ses fournisseurs : retrouver des conditions commerciales normales constitue une étape nécessaire pour poursuivre la dynamique.

C. Ch.

Thématique

Auteur cité (1)

close

S’abonner à #La Lettre