Bibliothèque

Blanc-Mesnil : la médiathèque s'inquiète du partenariat avec l'association Alexandre & Aristote

Sarah Knafo et Alexandre Galien, fondatrice et vice président d'Alexandre & Aristote - Photo ALEXANDRE & ARISTOTE

Blanc-Mesnil : la médiathèque s'inquiète du partenariat avec l'association Alexandre & Aristote

Le maire a acquis 10000 ouvrages issus des recommandations de l'association Alexandre & Aristote pour les intégrer au catalogue de la médiathèque Edouard Glissant. Une décision non concertée qui interroge les bibliothécaires.

J’achète l’article 1.50 €

Par Dahlia Girgis,
Créé le 26.02.2021 à 15h31,
Mis à jour le 26.02.2021 à 16h10

Un partenariat entre l'association Alexandre & Aristote et la ville du Blanc-Mesnil (93) inquiète les professionnels du secteur. Le maire Thierry Meignen a acquis 10000 ouvrages issus des recommandations de l'association pour les intégrer prochainement au catalogue de la médiathèque Edouard Glissant. "Nous n'avons pas du tout été consultés et nous nous retrouvons devant le fait accompli", regrette un bibliothécaire, qui préfère rester anonyme. Cette acquisition, financée par le budget municipal, est l'équivalent de trois années de commande pour l'établissement.

Une réunion organisée le 29 janvier par le maire avec les agents de la bibliothèque et les fondateurs de l'association Sarah Knafo et Alexandre Galien avait permis de présenter la plateforme. Fondée fin 2020, Alexandre & Aristote propose principalement aux jeunes des conseils de lecture via un algorithme "toujours en cours d'ajustement", précise Sarah Knafo. Lors de cet échange, le premier reflexe des bibliothécaires a été de dire que cette association faisait leur métier. "Le conseil de lecture c'est ce que nous faisons tous les jours, nous n'avons pas besoin de leur service", déclare un membre du personnel d'Edouard Glissant.

"Il n'y a aucune envie de prendre le travail de qui que ce soit. Nous proposons un début de solution alternative pour mettre le pied à l'étrier à des gens qui n'osent pas ou parfois sont intimidés de rentrer dans une librairie ou bibliothèque pour demander conseil", se défend Alexandre Galien. Sa co-fondatrice ajoute : "c'est pensé comme un outil mis à leur disposition." Du côté du personnel de la bibliothèque, "ce qui nous dérange, c'est surtout le fait que notre politique d'acquisition soit décidée par une association."

Les craintes d'une politisation de la médiathèque

"Nous avons découvert que la fondatrice était la conseillère politique d'Eric Zemmour dans un article de l'Express, après quoi, nous avons été encore plus inquiétés", détaille un membre du personnel. Plusieurs articles de presse ont souligné la proximité de Sarah Knafo avec l'éditorialiste conservateur Eric Zemmour. "Alors que nous nous rapprochons d'une campagne électorale, quelle est la liste de livres qu'on va recevoir", s'interroge la médiathèque. Les deux fondateurs d'Alexandre & Aristore regrettent pour leur part d'être "rattrapés par un agenda politique."

"Notre base de donnée est constituée de 70% de littérature classique, on ne politise pas une médiathèque avec du Molière" avance Sarah Knafo. Leur base de données serait constituée d'environ 165 livres de droite ou conservateur et 135 ouvrages de gauche ou progressiste. Ancien policier au sein de la direction régionale de la police judiciaire de Paris, devenu écrivain de roman noir, Alexandre Galien assure : "je me reconnais dans le parti socialiste et dans les valeurs de la gauche, ce qui nous réunit avec Sarah c'est la littérature."

Lors du Conseil municipal du 17 décembre, le maire a accordé une subvention de 20000 euros pour le développement de l'association. Une campagne de promotion a également été lancée avec des personnalités telles que le directeur de l'Institut du Monde arabe, Jack Lang. Un communiqué de la CGT dénonce ce soutien. Antoine Foti, secrétaire général de l'union local de la CGT reproche notamment "un manque de transparence de la part de la municipalité." La mairie n'a pas répondu aux sollicitations de Livres Hebdo.

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités