Meilleures ventes

Bernard Minier: "La force du thriller, c'est de présenter un tableau réaliste de notre société"

Bernard Minier - Photo BRUNO LÉVY

Bernard Minier: "La force du thriller, c'est de présenter un tableau réaliste de notre société"

Bernard Minier préfère "prendre du recul" sur son succès. Il fait partie des auteurs les plus lus en France. Paru le 1er avril, son dernier roman La Chasse (XO éditions) se classe déjà dans le Top 20 de GfK/Livres Hebdo.

J’achète l’article 1.50 €

Par Dahlia Girgis,
Créé le 08.04.2021 à 17h51,
Mis à jour le 08.04.2021 à 19h24

Après 25 années de travail dans la douane, Bernard Minier a rencontré le succès en tant qu'écrivain une fois passé ses 50 ans. Une dizaine d'années plus tard, l'auteur garde la tête froide. "J'ai beaucoup de recul. Ce qui compte c'est que maintenant, je vis de ma passion", explique-t-il lors d'un entretien téléphonique avec Livres Hebdo. Après quatre millions d'exemplaires vendus au total depuis une dizaine d'années, Bernard Minier vient de publier le 1er avril, La Chasse, son 9e thriller aux éditions XO.

Tiré à 150000 exemplaires, le roman commence par la découverte d'un corps avec une tête de cerf au milieu d'une route de forêt. Le fameux personnage, récurrent dans ces romans, le policier Martin Servaz, mène l'enquête. L'écrivain, qui s'inspire de réel faits divers pour ses histoires, souhaite que "le lecteur ne sache jamais si c'est du réel ou de la fiction".

Bien que les chiffres de ventes ne soient pas encore établis, après une semaine le roman est déjà traduit dans 23 langues et se place au 7e rang du Top 20 de GfK/Livres Hebdo. Son précédent succès, La vallée (Pocket) se situe également en format poche au 11e rang. Paru en mai 2020, ce roman s'est vdéjà endu à près de 200000 exemplaires, selon GfK. Il a ainsi été l'auteur de thriller le plus vendu en grand format l'an dernier, et le 2e en format poche, avec M, le bord de l'abime. Ce double succès en a fait le septième auteur français le plus lu en France selon les données 2020 de GfK, entrant ainsi dans le Top 10 des auteurs les plus vendus pour la première fois de sa carrière.

Le thriller, un genre auquel le lecteur s'identifie

Parmi les neuf ouvrages de Bernard Minier, certains personnages reviennent de manières récurrentes. C'est le cas de Martin Servaz qui dans La Chasse "joue son honneur autant que sa peau". Ce policier est présenté au lecteur dè le premier roman de l'auteur, Glacé, qui, depuis, a été adapté en série TV (désormais disponible sur Netflix). En 2008, dans une vallée des Pyrénées, le commandant est confronté à une étrange enquête : l'ADN d'un psychopathe détenu dans un centre de détention est retrouvé sur des lieux de crime. Adapté en série, ce thriller s'est vendu à plus de 500000 exemplaires.
 
"La force du thriller, c'est de présenter un tableau réaliste de notre société", estime Bernard Minier. Dans son dernier roman, l'auteur évoque des problématiques contemporaines, tels que les questions de violences policières, sexuelles ou encore le racisme et la délinquance des mineurs. Pour écrire, l'auteur se pose les mêmes questions que les lecteurs. "Je ne suis pas au dessus du lecteur, je suis comme lui et lui propose à travers mes romans des clés de lectures de notre société".

Pour l'écrivain, faire vivre à travers différents romans les mêmes personnages n'est pas une chose aisée. "Il faut prendre en compte leurs antécédents et proposer en même temps quelque chose de nouveau". La création de nouveaux personnages est plus simple, selon lui, comme ce fut le cas pour Une putain d'histoireélu Polar 2015 du meilleur roman francophone au Festival de Cognac. Déjà en train de poser les bases d'un nouveau roman, Bernard Minier n'y reprendra pas le personnage de Martin Servaz, mais inventera celui d'une policière espagnole. "J'essaie de me renouveler, je crois qu'aucun de mes précédents romans ne se ressemblent", confie-t-il.

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités