Bernard Barrault et Betty Mialet quittent Julliard | Livres Hebdo

Par Claude Combet, Fabrice Piault, le 27.11.2019 à 12h25 (mis à jour le 27.11.2019 à 13h00) Edition

Bernard Barrault et Betty Mialet quittent Julliard

Vanessa Springora - Photo OLIVIER DION

Tandis qu'Editis annonce la nomination de Vanessa Springora comme directrice de la marque de littérature amarrée à Robert Laffont, les deux éditeurs vont créer leur propre maison, Mialet Barrault, au sein d'un autre groupe.
 

"Vanessa Springora a été nommée directrice des éditions Julliard à compter du 1er décembre 2019" annonce, mercredi 27 mars, le groupe Editis dans un communiqué entérinant la rupture intervenue avec Bernard Barrault et Betty Mialet, qui assuraient depuis 1995 la direction de cette maison littéraire de Robert Laffont dans le cadre d'un contrat de prestation de leur société Barrault B Mialet.

Très sollicités par les concurrents d'Editis, alors que la rumeur de leur prochain départ circulait déjà depuis plusieurs mois dans l'édition, les deux éditeurs vont créer chez l'un d'entre eux leur propre marque, Mialet Barrault. Mais "nous n'avons pas encore choisi le groupe au sein duquel elle serait logée", indique à Livres Hebdo Betty Mialet, qui assure que, du côté des auteurs, "rien n'est réglé. On verra qui nous suivra."

Démission dès mars

Bernard Barrault et Betty Mialet ont dénoncé leur contrat avec la branche édition de Vivendi dès mars dernier à la suite de la confusion née de la proposition faite par Editis à Karina Hocine (finalement partie chez Gallimard) de prendre la direction de Julliard. "L'évolution industrielle d'Editis, entérinée par son prochain déménagement sur de grands plateaux, nous donne le sentiment que nous ne parlons plus de la même chose", précise Betty Mialet, qui rappelle que "seuls les textes et les auteurs nous intéressent. Nous ne publions que des auteurs que nous avons découvert dès leur premier roman."

Chez Julliard, sur près de 25 ans, Bernard Barrault et Betty Mialet ont notamment publié Jean Teulé, Yasmina Khadra, Philippe Besson, Mazarine Pingeot et Philippe Jaenada, prix Femina 2017 pour La serpe. Dans le communiqué du groupe, Michèle Benbunan, directrice générale d'Editis, tient, "ainsi que Cécile Boyer-Runge, présidente des éditions Robert Laffont, à remercier Betty Mialet et Bernard Barrault pour leur travail remarquable au sein de Julliard".

Nouveau chapitre

La nomination de Vanessa Springora, collaboratrice de Julliard depuis 13 ans, "ouvre un nouveau chapitre pour cette prestigieuse maison qui sera à même de renforcer son positionnement parmi les éditeurs de littérature générale", poursuit le communiqué d'Editis. Titulaire d’un DEA de lettres modernes à l’Université Paris-Sorbonne, Vanessa Springora a d'abord été réalisatrice-auteure pour l’Institut national de l’audiovisuel en 2003. Mais elle a fait la quasi-totalité de sa carrière chez Julliard où elle est entrée en 2006 comme assistante d’édition. Editrice depuis 2010, elle en a accompagné les auteurs et a découvert de nouveaux talents. Parallèlement, elle coordonne depuis la même date chez Robert Laffont, la collection "Nouvelles mythologies", dirigée par Mazarine Pingeot et Sophie Nordmann. Elle est l’auteure d’un roman, Le consentement, qui paraît le 2 janvier 2020 chez Grasset.

"La nomination de Vanessa Springora est l’aboutissement logique de son travail auprès des auteurs depuis treize ans et représente une continuité pour Julliard. Son expérience, sa connaissance et son attachement à cette maison à l’histoire unique sont des atouts précieux dans ses nouvelles fonctions", souligne Arnaud de Puyfontaine, président de Vivendi et d’Editis, dans le communiqué.
 

Sur les mêmes thèmes (30 articles)

close

S’abonner à #La Lettre