André-Jean Lafaurie est mort | Livres Hebdo

Par Vincy Thomas, avec AFP, le 23.10.2014 à 15h50 (mis à jour le 23.10.2014 à 16h00) Disparition

André-Jean Lafaurie est mort

André-Jean Lafaurie

Ce grand spécialiste du golf était devenu romancier. Il est mort à l'âge de 65 ans.

Le journaliste et écrivain André-Jean Lafaurie, rédacteur en chef du magazine Golf européen pendant 25 ans, et qui avait imposé ce sport dans les médias français des années 1980 grâce à Canal+, est mort mardi 21 octobre à Saint-Jean-de-Luz (Pyrénées-Atlantiques) à l'âge de 65 ans, a annoncé la presse régionale.

La "voix du golf", qui commentait les compétitions sur Canal+, avait aussi consacré de nombreux livres à sa passion, comme le Dictionnaire amoureux du golf (Plon, 2006). Ses ouvrages, notamment une biographie de Tiger Woods, ont été publiés chez Rober Laffont et Solar, au Chêne ou chez Timée. Il avait aussi traduit des œuvres sur le golf, notamment les livres de Jack Nicklaus.

Tonnerre de golf : chroniques d'une hypnose (Anne Carrière) est paru la semaine dernière. Cet ouvrage raconte comment le golf, de ses origines comme petit jeu local autour d'Edimbourg, est devenu, en moins de cinquante ans, un sport pratiqué par des millions de personnes sur les cinq continents, générant une véritable industrie dans des secteurs variés tels que les loisirs, les voyages, la vente de matériel, l'immobilier, etc.

Au fil des ans, André-Jean Lafaurie était devenu l'un des spécialistes mondiaux les plus reconnus de cette discipline, au point de devenir membre du Royal and Ancient Golf Club of Saint-Andrews (Ecosse), un des plus vieux clubs au monde, considéré comme la "Maison du Golf" par les spécialistes.

A la retraite, il s'était installé à Saint-Jean-de-Luz, au Pays Basque où il avait ses racines, et avait commencé une carrière de romancier avec une saga à succès, La maison Etcheverry (trois volumes parus entre 2004 et 2005 chez Anne Carrière), et Les marées de Socoa, commencée en 2010 (toujours chez Anne Carrière), dont le troisième volume doit paraître prochainement selon l'AFP.
close

S’abonner à #La Lettre