Par Isabel Contreras, le 06.12.2017 à 19h00

Proclamation

Jean-Baptiste Andrea, lauréat du Femina des lycéens 2017

Olivier Dion

Les élèves de première ont plébiscité le premier roman de l'auteur, Ma reine, publié chez l'Iconoclaste.

Les 13 classes de première qui composent le jury du prix Femina des lycéens ont distingué, ce mercredi 6 décembre, Jean-Baptiste Andrea pour son premier roman, Ma reine, paru le 30 août chez l'Iconoclaste. L'écrivain a remporté 11 voix contre une à Brigitte Giraud (Un loup pour l'homme, Flammarion) et une dernière à Véronique Olmi (Bakhita, Albin Michel).

Lauréat du prix du Premier roman 2017 mais aussi du Prix "Envoyé par la poste 2017", Jean-Baptiste Andrea choisit ici une narration intérieure, celle d’un grand enfant, Shell, "un gosse différent dans un monde guetté par l’indifférence", comme l'écrivait Olivier Mony dans son avant-critique le 16 juin dans Livres Hebdo n° 1134. Durant l’été 1965, le jeune ado fugue de la station-service parentale dans la vallée de l’Asse, en Provence, pour partir faire la guerre, avec l’idée –crainte et rêvée– d’y devenir véritablement un homme. Sa fuite par le plateau déserté est écourtée par la rencontre de celle qui lui demande de l’appeler "ma reine", avec laquelle il s’éveille à un monde où rêve et réalité se confondent.

Environ 400 élèves de première issus de 12 lycées des académies de Rouen et de Caen et d'un lycée de l'académie de Créteil ont participé au Prix Femina des lycéens, organisé en partenariat avec six librairies indépendantes. Les lycéens ont voté parmi les dix titres de la deuxième liste française établie par le jury du Femina. Chaque lycée était représenté, pour la délibération finale, par un délégué.

L'année dernière, Natacha Appanah a été couronnée pour Tropique de la violence, paru chez Gallimard.

Articles liés (6)

# Services
close

S’abonner à #La Lettre