Par Marine Durand, le 07.12.2016 à 16h00

Lauréat

Le premier Prix Femina des lycéens couronne Nathacha Appanah

Catherine Helie/Gallimard

Nathacha Appanah, sélectionnée dans de nombreux prix d'automne avec Tropiques de la violence (Gallimard), a été choisie par 200 lycéens mercredi 7 décembre.

Les élèves participants à la première édition du Prix Femina des lycéens, réunis à la librairie rouennaise L'Armitière, ont élu leur lauréate, mercredi 7 décembre: il s'agit de Nathacha Appanah pour Tropiques de la violence, paru chez Gallimard en août dernier. Figurant dans plusieurs sélections et déjà lauréat du Prix Patrimoines 2016, l'ouvrage était jusque-là absent des palmarès des grands prix d'automne. Nathacha Appanah a été choisie par 4 voix contre deux à Hélène Gestern, pour L'odeur de la forêt (Arléa).

Dans ce récit à plusieurs voix, Nathacha Appanah plonge son lecteur dans l'enfer de Mayotte, montrant à travers le personnage de Marie puis de son fils Moïse, "la déscolarisation, le chômage, la misère, la disparition de tous les repères, la tension entre Noirs et Blancs, la lutte de la tradition animiste contre la globalisation occidentale", ainsi que l'écrivait Jean-Claude Perrier dans son avant-critique parue le 3 juin dans Livres Hebdo.

Deux cents lycéens issus de six lycées de Normandie ont participé au Prix Femina des lycéens, créé cette année par le jury du Prix Femina en partenariat avec le rectorat de Rouen et la librairie L'Armitière, et ont voté parmi les onze titres de la deuxième liste française établie par le jury du Femina. Chaque lycée était représenté, pour la délibération finale, par deux délégués. Cette première édition expérimentale devrait s'étendre par la suite à d'autres académies, tout en s'appuyant sur un réseau de librairies indépendantes.

Articles liés (3)

# Services
close

S’abonner à #La Lettre