Par Kerenn Elkaim, le 13.10.2017 à 00h00

2 novembre > roman Israël > Amir Gutfreund

Un vengeur poète

check je suis déjà abonnélock j'achète l'article [à partir de 1,50 €]
DR/Gallimard

Amir Gutfreund imagine un tueur en série, sévissant à Tel-Aviv sous une signature particulière : un vers de Bruno Schulz.

Il était sans aucun doute l’un des écrivains israéliens les plus doués de sa génération. Amir Gutfreund s’est éteint il y a deux ans. Toutefois, son œuvre continue d’être publiée chez Gallimard, qui l’avait repéré avec Les gens indispensables ne meurent jamais (2007), un roman culte sur la transmission de la Shoah, étudié dans les écoles de son pays. Nullement prédestiné à la littérature, cet anci

Lire la suite (2 060 caractères)

check je suis déjà abonnélock j'achète l'article [à partir de 1,50 €]
se connecter
Découvrez les formules d'abonnement à Livres Hebdo
# Services
close

S’abonner à #La Lettre