Salaires

Les éditeurs britanniques rendent publiques les inégalités salariales entre hommes et femmes

Le drapeau britannique devant les institutions européennes

Les éditeurs britanniques rendent publiques les inégalités salariales entre hommes et femmes

Hachette UK, HarperCollins et Pearson ont tous trois publié des données faisant état d'écarts de rémunération entre les deux sexes. 

J’achète l’article 1.50 €

Par Pierre Georges,
avec The Bookseller,
Créé le 22.03.2018 à 16h48,
Mis à jour le 23.03.2018 à 12h36

Cette semaine, trois grandes maisons d'édition britanniques ont publié des données sur les écarts de rémunération par genre. Ils sont de 10,4% chez HarperCollins, de 15 % chez Pearson et de 24,7% chez Hachette UK.

D'après David Shelley, directeur général d'Hachette au Royaume-Uni, qui s'explique dans les colonnes du Bookseller, la publication de ces données marque "un jour très difficile" pour le groupe, alors que cet écart salarial est de 18% supérieur à la moyenne britannique. David Shelley qualifie aussi ce gouffre de "grand, sombre et impossible à ignorer". "L'entreprise fera tout ce qu'elle pourra" pour résoudre ce problème, promet-il. 

Malgré le fait que 66% des employés du groupe Hachette sur le sol britannique sont des femmes, un plus grand nombre d'hommes occupe les postes à haute responsabilité. Sur les douze membres du conseil d'administration d'Hachette UK, seulement quatre sont des femmes, et le comité exécutif du groupe ne compte qu'une seule femme sur six membres. Cet écart dans les responsabilités explique pour beaucoup, d'après l'article du Bookseller, les différences de rémunération entre hommes et femmes dans l'édition britannique. 
 

Commentaires (0)

Espace réservé aux abonnés

Livres Hebdo a besoin de votre voix. Nous apprécions vos commentaires sur le sujet, vos critiques et votre expertise. Les commentaires sont modérés pour la courtoisie.

Connectez-vous Pas encore abonné ? Abonnez-vous

On vous
RECOMMANDE

Les dernières
actualités