Par Cécilia Lacour, le 17.09.2018 à 10h40

Polémique

Renaudot: les associations régionales de libraires s'indignent aussi

Le Syndicat national de la librairie (SLF) avait déjà regretté, mardi 11 septembre, la présence du roman Bande de Français de Marco Koskas, autoédité sur la plateforme Createspace d’Amazon dans la première sélection du Renaudot.  

Sept associations régionales(1), représentant au total 544 librairies indépendantes, s’associent au Syndicat national de la librairie (SLF) qui, mardi 11 septembre, avait profondément regretté la présence au sein de la première sélection du Renaudot de l’ouvrage Bande de Français de Marco Koskas, autoédité sur la plateforme Createspace d’Amazon. 

"Le prix Renaudot légitime et participe à la mise en danger de la création et de la chaîne du livre. Outre la menace de tout un écosystème déjà fragile, la diffusion exclusive de ce titre sur Amazon oblige à faire l’impasse sur l’ensemble des librairies indépendantes françaises. Ces dernières constituant pourtant un maillage territorial fort et une richesse inestimable à la fois pour les lecteurs, les auteurs, et les éditeurs", affirment dans un communiqué commun les sept associations régionales. 

Pour ces associations, la démarche du jury du Renaudot "revient à nier le rôle essentiel de passeur des libraires indépendants de nos territoires". Ils tiennent également à rappeler le "rôle déterminant" que jouent les librairies indépendantes. Rôle "qu’il serait dommageable de minimiser au profit d’un géant de la distribution sans engagement ni ligne éditoriale qui affiche ouvertement son intention de monopoliser le marché du livre".

# Services
close

S’abonner à #La Lettre