Par Léopoldine Leblanc, le 19.04.2017 à 19h10

Québec

Parisa Reza remporte le prix littéraire Québec-France Marie-Claire Blais 2017

Catherine Hélie - éditions Gallimard

L'auteur du premier roman Les jardins de consolation (Gallimard en 2015) a reçu son prix le 6 avril au Salon international du livre de Québec.

Le 13e prix littéraire Québec-France Marie-Claire Blais a été décerné à Parisa Reza pour son premier roman Les jardins de consolation (Gallimard, 2015). Parmi les finalistes de l’édition 2017 figuraient Evariste de François-Henri Désérable (Gallimard) et La cache de Christophe Boltanski (Stock). C’est une deuxième reconnaissance pour l'écrivaine qui a reçu le prix Senghor du premier roman francophone et francophile en 2015 pour le même titre.  

Les jardins de consolation plonge le lecteur au cœur des mutations de la société iranienne des années 1920 au coup d’Etat de 1953 à travers le parcours d’un couple de bergers, Tallal et Sardar, et de leur fils Bahram, jeune homme prodige et engagé, conquis par la vision portée par Mossadegh.
 
Sous le parrainage de l’auteure québécoise Marie-Claire Blais, le prix récompense depuis 2005 un auteur français pour son premier roman. Sélectionné par un jury composé de 150 lecteurs issus de 15 comités de lecture du Réseau des associations Québec-France, le lauréat se voit attribuer la somme de 2000 dollars canadiens (1400 euros) et participe à une tournée promotionnelle dans une dizaine de villes québécoises au sein de librairies et d'établissements culturels et éducatifs.

Fruit d’une collaboration entre le Réseau Québec-France et la Fédération France-Québec/francophonie, le prix littéraire s’inscrit dans la mission commune des deux associations pour favoriser le développement de la relation d’amitié et de coopération entre le Québec et la France.

Parisa Reza succède à Gautier Battistella, lauréat 2016 pour Un jeune homme prometteur (Grasset, 2014).

# Services
close

S’abonner à #La Lettre