Par Michel Parfenov, Léopoldine Leblanc, le 09.02.2018 à 18h07

Dossier

Dossier Littérature russe : la marque rouge

check je suis déjà abonnélock j'achète l'article [à partir de 4,50 €]
Valerii Tkachenko/CC BY 2.0

Entre utopie et retour sur le passé, la littérature russe contemporaine reste vivace. La production se maintient, les lecteurs demeurent fidèles et de nouveaux auteurs s’imposent, tandis que Vladimir Sorokine joue les trublions.

Alors que 2017 venait d’être reconduite "année de la littérature russe", un étrange ovni faisait son apparition à Moscou : Manaraga. Le dernier roman de Vladimir Sorokine se déroule au beau milieu du XXIe siècle et décrit une société où les livres, faute d’être lus, ne sont plus imprimés. Pire, Manaraga conte les tribulations d’un cuisinier qui invente un nouveau business, le book’n’grill, où les

Lire la suite (43 960 caractères)

check je suis déjà abonnélock j'achète l'article [à partir de 4,50 €]
se connecter
Découvrez les formules d'abonnement à Livres Hebdo
# Services
close

S’abonner à #La Lettre