Par Maïa Courtois, le 23.07.2018 à 17h45

Un Premier Roman Par Jour

Aymen Gharbi, "Magma Tunis" chez Asphalte

DR/Asphalte

Durant l’été, Livres Hebdo présente chaque jour un premier roman de la rentrée littéraire 2018. Magma Tunis porte un regard plein d’humanité sur la ville de Tunis et sa jeunesse en perte de repères. Il sera publié le 30 août aux éditions Asphalte.

"C’est rue Charles-de-Gaulle que Ghaylène décida d’en finir". Ghaylène est descendu dans les rues de Tunis pour mettre fin à sa vie, tourmenté par ses frustrations professionnelles, une énième dispute avec celle qu’il aime, le poids de la culpabilité, et sa salle de bains qui s’effondre.

Pourtant, rien ne se passe comme prévu ce jour-là: Tunis est pris d'agitation. Des mouvements de foule sont provoqués par des lancers de pétards, des chats étranges envahissent la ville, et des performances d’art contemporain s’ajoutent à l’ambiance électrique. Ghaylène remarque vite que lui-même est suivi. Les forces de l’ordre sont aux aguets. Dans les rues de la ville, les personnages s’esquivent ou se pourchassent.
 
Né en 1981 en Tunisie, Aymen Gharbi a suivi un cursus de littérature française entre Tunis et Paris, pendant lequel il a étudié le rapport entre série télévisée et roman-feuilleton. Il écrit pour divers médias. Dans Asphalte, il brosse un portrait bienveillant de la capitale de son pays natal, et met en scène une jeunesse tunisienne désenchantée. Un éloge à la nonchalance et à la rébellion.

# Services
close

S’abonner à #La Lettre